NOUVELLES
27/11/2012 01:03 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Mort d'une troisième personne dans les heurts en Egypte

Un militant d'un parti de gauche est mort mardi matin asphyxié par des gaz lacrymogènes tirés par la police contre des manifestants aux abords de l'ambassade américaine au Caire, ont annoncé son parti et des sources médicales.

Fatih Ghalib, 56 ans, est mort asphyxié alors qu'il se trouvait dans une tente que son parti, l'Alliance populaire, avait dressée dans ce secteur tout proche de la place Tahrir, dans le centre ville.

Sa mort porte à trois le nombre de partisans et d'adversaires du président Mohamed Morsi tués dans les troubles de ces derniers jours en Egypte.

Un militant du mouvement du 6-Avril, une organisation de jeunes très active sur internet, est décédé dimanche des suites de blessures reçues une semaine auparavant lors d'une manifestation près de Tahrir.

Dimanche également, un jeune islamiste a été tué dans des affrontements avec des adversaires de Mohamed Morsi devant une permanence des Frères musulmans à Damanhour, dans le delta du Nil.

Des dizaines de milliers d'Egyptiens se sont rassemblés mardi sur la place Tahrir au Caire pour protester contre la décision de M. Morsi de s'octroyer des pouvoirs exceptionnels, la plus forte mobilisation contre le président islamiste depuis son élection en juin.

mon-cr/ggy