NOUVELLES
27/11/2012 05:34 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Les propos controversés des libéraux ont influencé les élections, selon Alison Redford

La première ministre albertaine, Alison Redford, a affirmé que la course électorale dans Calgary-Centre avait été influencée par des propos controversés tenus par deux candidats libéraux dans les derniers jours.

Lundi, la candidate conservatrice Joan Crockatt a remporté les élections dans Calgary-Centre avec 36,9 % des voix, suivi par le candidat libéral Harvey Locke, avec 32,7 % des suffrages.

Mme Crockatt est demeurée discrète lors de sa campagne électorale. Elle n'a participé qu'à un seul débat et a misé sur le porte-à-porte. Elle a affirmé que cette stratégie avait été très avantageuse pour elle.

« C'est pour cette raison que j'ai cogné aux portes pour m'entretenir avec les gens sur des enjeux qui leur tiennent à coeur », a indiqué Mme Crockatt.

Redford : Il ne faut pas diviser les Canadiens

Mais selon Mme Redford, les commentaires du candidat à la direction du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et du député libéral ontarien, David McGuinty, ont aussi influé sur les résultats des élections partielles.

Quelques jours avant les élections, Justin Trudeau a été mis dans l'embarras après que Sun Media eut révélé qu'en 2010, il avait affirmé que le Canada aurait moins de problèmes s'il n'était pas contrôlé par les Albertains.

Quant au député McGuinty, il a quitté ses fonctions de porte-parole en matière de ressources naturelles, après avoir accusé les politiciens albertains d'être les marionnettes de l'industrie pétrolière.

Mme Redford a affirmé que toute personne souhaitant diriger le pays ne devrait pas faire la promotion de la division au sein des Canadiens.