NOUVELLES
27/11/2012 04:34 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Des mesures d'austérité du fédéral nuiront au taux d'emploi des provinces atlantiques

Selon un rapport rendu public mardi par le Centre canadien de politiques alternatives, les provinces atlantiques seront durement frappées par des compressions fédérales.

Une quinzaine d'employés de la ferme de recherche de Bouctouche, au Nouveau-Brunswick, seront bientôt congédiés. La ferme va fermer ses portes dans la foulée des compressions budgétaires du gouvernement fédéral. Selon le représentant syndical Rick Cormier, la collectivité entière souffre de la disparition d'emplois fédéraux.

À Sydney, au Cap-Breton, le bureau qui dessert les anciens combattants fermera aussi ses portes. Yvan Thauvette, le président national du Syndicat des employés des Anciens Combattants, déplore la décision.

Selon le Centre canadien de politiques alternatives, des pertes de revenus et une diminution de services se feront sentir en raison de ces compressions budgétaires d'Ottawa,

Christine Saulnier, une des auteurs du rapport, affirme que l'Atlantique va perdre une masse salariale de 300 millions de dollars au cours des trois prochaines années. Elle estime que 4400 emplois seront perdus d'ici 2015.

  • 1306 au Nouveau-Brunswick
  • 2072 en Nouvelle-Écosse
  • 513 à l'Île-du-Prince-Édouard
  • 553 à Terre-Neuve-et-Labrador
La Défense nationale, Ressources humaines Canada, et Anciens Combattants Canada seront parmi les ministères les plus touchés.