NOUVELLES
26/11/2012 10:49 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Partielles : le PC garde Durham, luttes serrées à Calgary-Centre et à Victoria

Le Parti conservateur a défendu avec succès l'un de ses deux sièges en jeu, celui de Durham, et se dirigeait vers une victoire à Calgary-Centre, dans le cadre des élections partielles tenues lundi soir au pays.

À Durham, une circonscription ontarienne auparavant représentée par l'ancienne ministre Bev Oda, le candidat conservateur Erin O'Toole a été déclaré élu moins d'une heure après la fermeture des bureaux de scrutin.

Après le dépouillement de 226 des 236 bureaux de vote, M. O'Toole avait récolté 16 245 votes, soit 50,6 pour cent des suffrages exprimés. Il détenait une avance de quelque 8000 voix sur son plus proche rival, le néo-démocrate Larry O'Connor.

À Calgary-Centre, circonscription voisine de celle du premier ministre Stephen Harper, la lutte était cependant plus serrée. Joan Crockatt, qui tente de succéder à l'ancien conservateur Lee Richardson, s'accrochait à une avance d'environ 600 voix sur le candidat libéral Harvey Locke, après le dépouillement de 200 des 263 bureaux de vote. Chris Turner, du Parti vert, se classait troisième, quelque 2200 votes derrière Mme Crockatt.

Mais la course la plus serrée se déroulait à Victoria, ancienne circonscription de la néo-démocrate Denise Savoie, où Donald Galloway, du Parti vert, et Murray Rankin, du NPD, se disputaient une lette de tous les instants. Après le dépouillement de 110 des 256 bureaux de scrutin, M. Rankin menait par seulement 89 votes.

Avant les trois élections partielles de lundi, le Parti conservateur comptait 163 députés à la Chambre des communes comparativement à 100 pour le Nouveau Parti démocratique. Le Parti libéral du Canada était représenté par 35 députés, le Bloc québécois, par 4, et le Parti vert, par un seul.

Deux députés, l'ancien conservateur Peter Goldring et l'ancien néo-démocrate Bruce Hyer siègent également à titre d'indépendants.