NOUVELLES
26/11/2012 12:27 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

L'Iran perd ses soutiens dans les pays arabes à cause de la Syrie (N° 2 Hamas)

Le numéro deux du mouvement palestinien Hamas a affirmé lundi que l'Iran était en train de perdre ses soutiens au sein de l'opinion publique dans les pays arabes en raison de son appui au président Bachar al-Assad en Syrie.

"L'Iran n'est plus en bonne position dans le monde arabe", a estimé Moussa Abou Marzouk, dans des déclarations devant les journalistes dans ses nouveaux bureaux au Caire. Auparavant, le bureau politique du mouvement islamiste siégeait à Damas.

Téhéran "doit changer de position, pour ne pas perdre l'opinion publique", a-t-il recommandé.

Le Hamas, qui contrôle l'enclave palestinienne de la bande de Gaza, a transféré ses bureaux de l'étranger au Qatar et en Egypte après avoir quitté la Syrie en raison de désaccords sur la répression du soulèvement anti-Assad.

Le mouvement palestinien n'est donc plus aussi proche de l'Iran qu'il l'a été un temps.

"L'Iran a demandé au Hamas d'adopter une position plus proche (du régime au pouvoir en) Syrie. Le Hamas a refusé, et cela a affecté notre relation avec l'Iran", a expliqué M. Abou Marzouk.

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, avait rendu hommage mercredi au "rôle de l'Iran pour avoir armé" les groupes palestiniens, leur permettant selon lui de faire face à l'offensive israélienne de huit jours qui a fait 166 morts palestiniens et six morts israéliens.

se/feb/cco