NOUVELLES
26/11/2012 08:12 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Angleterre: enquête probable pour des slogans antisémites contre Tottenham

La Fédération anglaise de football (FA) a annoncé lundi vouloir ouvrir une enquête contre les supporteurs de West Ham qui auraient proféré des slogans antisémites à l'encontre des supporteurs de Tottenham, dimanche lors du derby londonien à White Hart Lane.

Un porte-parole de la FA a déclaré qu'il était "probable" que le conseil d'administration lance une enquête officielle lorsqu'elle aura reçu le rapport du match.

Un groupe de supporteurs de West Ham se serait moqué de l'Holocauste et aurait scandé des chansons en l'honneur d'Adolf Hitler lors du derby, remporté 3-1 par les Spurs.

Tottenham, qui a une base de fans importante dans la communauté juive, est décrit par tradition comme le "club juif" de Londres.

De son côté, West Ham a indiqué par voie de communiqué "être en contact avec Tottenham pour les aider dans leur enquête visant un petit nombre de supporteurs supposés avoir scandé des propos inappropriés lors du match d'hier" (dimanche).

"West Ham prendra des mesures sévères contre les supporteurs en question, y compris l'interdiction à vie du club pour ceux qui seraient reconnus coupables d'un comportement qui n'est pas toléré par West Ham", ajoute le communiqué du club.

"Tolérance zéro"

"Au cours des 46 matches de la saison dernière, West Ham United a eu zéro arrestation pour racisme ou violence, et bien que nous soyons surpris de voir ces rapports aujourd'hui, nous allons examiner toutes les données disponibles et prendre les mesures appropriées", conclut le club.

L'affaire a également été portée devant la police par la Société des avocats noirs. "Nous l'avons déjà fait", a ainsi affirmé son président Peter Herbert sur Sky Sports, ajoutant: "En ce qui nous concerne, il doit y avoir une tolérance zéro. Si ces gens peuvent être identifiés par les caméras et traduits en justice, alors, c'est ce que nous voudrions voir se produire".

Une plainte de Peter Herbert, le mois dernier, avait poussé la police à enquêter sur l'arbitre anglais Mark Clattenburg, accusé d'avoir proféré des propos racistes à l'encontre du joueur nigérian John Obi Mikel lors d'un match de Premier League.

La police avait par la suite renoncé à leur enquête en raison d'un manque de preuves, tandis que Clattenburg a été innocenté par le Fédération anglaise.

Jeudi, en marge d'Europa League entre Tottenham et la Lazio Rome, une dizaine de supporteurs de Tottenham avaient été blessés, dont un gravement, lors d'une attaque, menée par une cinquantaine de "tifosi" italiens casqués.

Deux supporteurs "ultras", qui se réclament de l'extrême droite et sont liés à l'AS Roma, sont poursuivis pour tentative de meurtre.

Ashley Mills, le supporteur grièvement blessé, souffrait de blessures à la tête, il est cependant à présent hors de danger.

smg/we/sk