NOUVELLES
25/11/2012 10:07 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

Les opposants syriens prennent une base aérienne près de Damas, la capitale

BEYROUTH - Les opposants au régime du président syrien Bachar el-Assad ont pris dimanche matin la base de Marj al-Sultan, qui abrite des hélicoptères et des radars, près de la capitale Damas, a affirmé Rami Abdul-Rahman, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Au moins 15 combattants rebelles et huit soldats ont été tués dans l'affrontement, qui a débuté samedi, a-t-il précisé. Le directeur de l'OSDH et le militant Maath al-Shami, basé à Damas, ont affirmé que les opposants avaient détruit deux hélicoptères avec des grenades RPG, et pris un char.

Des combats ont également eu lieu ailleurs, a rapporté l'OSDH.

Un camp d'entraînement du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG), à Douma, dans la banlieue de Damas, a été pris dimanche par les opposants à Bachar el-Assad. Le FPLP-CG est l'une des factions palestiniennes les plus loyales au président syrien. Tard samedi, le FPLP-CG avait déclaré que son camp était attaqué.

L'OSDH a annoncé dimanche la mort d'au moins cinq personnes dans l'explosion d'une bombe contre un bus, dans le village d'Othman, dans le sud du pays. Des dizaines d'autres victimes ont été blessées.

Les Comités locaux de coordination, une autre organisation militante, a pour sa part déclaré que 12 corps avaient été retrouvés à Daraya, dans la banlieue de Damas, où se sont déroulés de violents combats ces derniers jours.