NOUVELLES
24/11/2012 04:23 EST | Actualisé 24/01/2013 05:12 EST

Travailleurs miniers chinois en C.-B.: l'une des entreprises instigatrices ferme

VANCOUVER - L'une des entreprises impliquées dans une démarche visant à embaucher des travailleurs chinois au sein d'une mine de charbon de la Colombie-Britannique a mis fin à un projet séparé en raison d'une procédure juridique à propos de permis pour des travailleurs étrangers.

Le Canadian Dehua International Mines Group est l'une de deux entreprises luttant en cour pour faire embaucher 200 mineurs chinois comme employés du projet de mine de charbon souterraine de Murray River, près de Tumbler Ridge.

Dehua a émis un communiqué dans lequel l'entreprise explique que les investisseurs s'étaient montrés réticents à financer le projet, et que les travaux ne reprendraient pas à moins que de nouveaux investisseurs fassent preuve de leur intérêt.

Le projet visant à faire venir travailler des Chinois dans le projet de Murray River, qui appartient à HD Mining, a poussé un syndicat à intenter une poursuite et le gouvernement fédéral à examiner l'entièreté du Programme des travailleurs étrangers temporaires.

La Cour fédérale a donné la semaine dernière son accord pour que les syndicats aillent de l'avant avec la poursuite, mais HD Mining a fait savoir qu'elle déposerait un appel pour contester les bases juridiques du syndicat.