NOUVELLES
24/11/2012 11:22 EST | Actualisé 24/01/2013 05:12 EST

Jacques Laperrière condamné à la prison à perpétuité


Jacques Laperrière est condamné à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans, pour le meurtre au deuxième degré d'Yves Tessier.

Les représentations sur sentence de Jacques Laperrière ont eu lieu samedi devant le juge de la Cour supérieure Jacques J. Lévesque au palais de justice de Trois-Rivières.

L'homme a été reconnu coupable vendredi du meurtre au deuxième degré d'Yves Tessier, donc de meurtre non prémédité.

Les douze jurés ont rendu leur verdict vendredi après-midi. Le jury était séquestré à Trois-Rivières depuis mercredi après-midi.

Jacques Laperrière a tué son voisin après l'avoir surpris en train d'avoir une relation sexuelle avec son ex-conjointe.

Il n'y avait pas de présomption d'innocence puisque l'accusé a admis avoir commis le crime. Il y avait donc trois verdicts possibles, soit non criminellement responsable pour troubles mentaux, coupable d'homicide involontaire ou de meurtre au deuxième degré.

L'avocat de la défense songe à porter la cause en appel.

Rappel

L'événement remonte à 2009. Jacques Laperrière et Nathalie Jacob ont été arrêtés en lien avec une mort suspecte survenue dans un logement à Trois-Rivières. Les deux conjoints avaient alors été accusés du meurtre non prémédité d'Yves Tessier.

Yves Tessier, un homme dans la soixantaine, demeurait dans un appartement de la rue Saint-Olivier. Le couple vivait dans le même édifice que la victime. Jacques Laperrière a surpris sa conjointe en train d'avoir des relations sexuelles avec Yves Tessier.

Jacques Laperrière a ensuite demandé à Nathalie Jacob de lui donner un couteau et il a poignardé Yves Tessier.

En juin 2012, Nathalie Jacob a reçu une sentence de 6 ans et 3 mois de prison. La femme de 47 ans a plaidé coupable à une accusation réduite d'homicide involontaire pour le meurtre d'Yves Tessier.