NOUVELLES
24/11/2012 08:15 EST | Actualisé 24/01/2013 05:12 EST

Irak: des slogans politiques dans les rues de Kerbala pour l'Achoura

Des chiites qui participaient à une procession pour commémorer le deuil de l'Achoura samedi à Kerbala, dans le centre de l'Irak, ont, fait inhabituel, scandé des slogans hostiles au chef de l'Etat et au gouvernement, qu'ils ont accusés de corruption.

Des centaines de chiites vêtus de noir, se frappant la poitrine en signe de deuil, ont marché vers le sanctuaire de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet tué en 680 dans cette ville située à 110 km au sud de Bagdad.

Alors que ces commémorations se focalisent habituellement sur le passé, elles ont été marquées samedi par des slogans politiques.

Le président irakien Jalal Talabani, le Premier ministre Nouri al-Maliki et le président du Parlement Oussama al-Noujaifi "sont tous à la poursuite de postes, alors que le peuple n'a droit qu'à des problèmes", ont-ils scandé.

"L'effet de la corruption financière est le même que le terrorisme", pouvait-on aussi entendre. "Nos leaders sont corrompus depuis le sommet" du pouvoir, "Vous avez tout pris, et vous voulez prendre mon vote; je ne vous laisserai pas faire ça".

L'Irak dispose d'importantes réserves de pétrole mais l'accès à des services de base, comme l'eau potable ou l'électricité, manque cruellement. La corruption est rampante, et si la sécurité s'est considérablement améliorée ces dernières années, les bombardements et les tirs continuent de menacer les civils.

Deux millions de pèlerins, dont 200.000 étrangers venus de 36 pays, se trouvent actuellement dans la ville sainte chiite pour l'Achoura, a précisé à l'AFP le gouverneur de la province de Kerbala, Amal al-Din al-Har.

L'apogée des célébrations, qui s'étalent sur une dizaine de jours, tombera cette année dimanche.

Alors que ces commémorations ont été marquées par le passé par des attentats meurtriers, quelque 30.000 hommes des forces de sécurité ont été déployés aux entrées nord, sud et est de Kerbala, a indiqué le lieutenant-général Othman al-Ghanimi.

L'Achoura commémore le martyre de l'imam Hussein, troisième imam du chiisme.

Les chiites commémorent habituellement l'Achoura par des processions de rue et des rassemblements dans leurs lieux de culte.

str-mah-sf/wd/ggy/vl