NOUVELLES
24/11/2012 11:14 EST | Actualisé 24/01/2013 05:12 EST

Coupe du monde de ski de fond: la Norvège s'impose en lever de rideau

GALLIVARE, Suède - La Norvège a dominé la première épreuve de la saison en Coupe du monde de ski de fond, samedi.

Marit Bjoergen a récolté une 56e victoire individuelle au 10 km style libre, féminin, tandis que Martin Johnsrud Sundby a surpris en gagnant le 15 km chez les hommes.

Bjoergen a mené après le premier temps intermédiaire pour finalement triompher en 22 minutes et 31,8 secondes.

L'athlète de 32 ans, triple championne olympique, a dit qu'elle n'aurait pas pu mieux amorcer la saison.

«J'avais l'impression que j'irais vite et j'avais hâte de voir si le corps suivrait», a dit Bjoergen.

Sa compatriote Therese Johaug a fini au deuxième rang à 12,6 secondes, suivi de l'Américaine Kikkan Randall, à 25,9 secondes.

Dasha Gaïazova s’est classée 61e, Chandra Crawford 71e et Alysson Marshall 77e et dernière.

Du côté masculin, Johnsrud Sundby a gagné sa toute première course de style libre en Coupe du monde, grâce à un temps de 30 minutes et 37,0 secondes.

«Je me sens super bien, a t-il dit. Il y a beaucoup de travail acharné qui commence à rapporter.»

Le Kazakhe Alexey Poltoranin a suivi 8,9 secondes derrière, tandis que la troisième position est allée au Suédois Marcus Hellner.

Le Québécois Alex Harvey s’est classé 36e; Ivan Babikov, 14e, a été le meilleur Canadien.

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, ne s’en faisait cependant pas outre mesure.

«La première course de la saison, rendu aux Championnats du monde, plus personne ne s’en souvient, à part le gars qui a gagné. Nous avons gagné les Championnats du monde il y a deux ans et j’avais fini 34e à la première course», a rappelé le médaillé d’or mondial du sprint par équipe, en compagnie de l’Ontarien Devon Kershaw.

Babikov, de l’Alberta, a accumulé 47,6 secondes de retard sur Johnsrud Sundby, tandis qu’Harvey a skié la distance 1 minute et 24,6 secondes plus lentement que le vainqueur.

Kershaw et l’Albertain Kevin Sandau, les deux autres fondeurs du pays, ont fini, dans l’ordre, aux 44e et 64e places.

Harvey a dit avoir eu les mêmes sensations samedi que lors de sa sortie initiale de la saison 2010-2011, où il a été sacré champion mondial.

«J’avais une super bonne endurance, mais il me manquait un peu de vitesse, d’explosion pour accélérer sur le haut des montées. Il me manquait une vitesse, je n’étais pas capable d’embrayer en sixième. »

« C’est sûr que je suis un peu déçu, mais en même temps, cette saison, les Championnats du monde sont la seule chose qui compte. J’ai fait pas mal d’entraînement dans les derniers jours et c’est sûr que ça m’a affecté (samedi). La fatigue m’a rattrapé un peu. »

Dimanche, un relais 4x7,5 km masculin est à l’horaire. Harvey, Babikov, Kershaw et l’Ontarien Len Valjas seront de la partie.

«Nous voulons être dans le groupe de tête jusqu’à la fin. Si les quatre nous skions bien, nous pouvons espérer un podium. C’est ce que nous voulons aux Championnats du monde et ça commence dimanche», a affirmé Harvey.