NOUVELLES
23/11/2012 12:17 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

RDC : la rébellion repousse une contre-offensive à Goma

Les rebelles du M23 ont repoussé la contre-offensive de l'armée régulière à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu dans la province de la République démocratique du Congo (RDC).

L'armée régulière s'est repliée sur la ville de Minova qui se trouve sur la route de Bukavu, la capitale de la province voisine, le Sud-Kivu. La ville de Bukavu, située à une centaine de kilomètres au sud de Goma, constitue l'objectif avoué de la rébellion du M23.

Les insurgés détiennent par ailleurs toujours la ville de Sake, à une vingtaine de kilomètres de Goma. Un témoin, le pasteur Jean Kambalé, affirme qu'ils n'auraient jamais perdu son contrôle. Il contredit ainsi les autorités de RDC qui soutenaient que l'armée avait repris la ville.

Des drones en renfort?

Les responsables des opérations de maintien de la paix de l'ONU souhaitent recourir à des drones pour surveiller l'est de la RDC. Les dirigeants de l'ONU ont contacté les gouvernements congolais et rwandais afin de parvenir à une entente sur l'utilisation de drones qui pourrait susciter la réticence de certains États.

L'ONU « examine toute une série de mesures pour renforcer les capacités de la MONUSCO (Mission de l'Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo) afin de protéger les civils des groupes armés présents dans cette vaste zone de l'est de la RDC », a expliqué un porte-parole du département de maintien de la paix de l'ONU, Kieran Dwyer. « Utiliser des aéronefs non armés, des drones, pour surveiller les mouvements de ces groupes est un des outils que nous envisageons », a-t-il ajouté.

« Bien sûr, nous le ferions avec prudence, en totale coopération avec le gouvernement congolais, et en choisissant les moyens de surveillance les plus efficaces pour aider à appliquer notre mandat de protection des civils », a-t-il assuré. Mais « pour mettre en oeuvre ces outils, nous aurons besoin du soutien de certains États membres », a-t-il précisé.

L'ONU envisage également d'augmenter ses effectifs de la MONUSC0, actuellement de 17 000 hommes, pour les faire passer à 19 500 hommes. L'ONU pourrait également redéployer ses forces stationnées en RDC.

Manif à Kinshasa

Des milliers de femmes ont manifesté dans la capitale de la RDC, Kinshasa, pour réclamer la paix dans la province du Nord-Kivu, dans l'est du pays. La population fuit Goma et des dizaines de milliers de déplacés sont privés d'aide humanitaire.

La région des Grands Lacs, où se trouve la province du Nord-Kivu, est très convoitée, car elle regorge de ressources minérales.