NOUVELLES
23/11/2012 01:55 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

Les Etats-Unis invitent l'Egypte à résoudre ses différends "pacifiquement"

Les Etats-Unis ont souligné vendredi que le renforcement des pouvoirs du président égyptien Mohamed Morsi jeudi "suscitait des inquiétudes" et appelé les différentes parties à résoudre leurs différends "pacifiquement et par le dialogue démocratique"

Les décisions annoncées jeudi par le président islamiste "suscitent des inquiétudes pour beaucoup d'Egyptiens et pour la communauté internationale", a estimé la porte-parole du département d'Etat américain dans un communiqué.

"Nous appelons au calme et nous encourageons toutes les parties à travailler ensemble, et nous appelons tous les Egyptiens à résoudre leurs différends sur ces importantes questions pacifiquement et par le dialogue démocratique", ajoute Victoria Nuland dans le communiqué.

Rappelant qu'une "des aspirations de la révolution était de s'assurer que le pouvoir ne serait pas trop concentré entre les mains d'une seule personne ou d'une institution", les Etats-Unis prône l'adoption d'une "constitution qui comporte des contre-pouvoirs, qui respecte les libertés fondamentales et les droits individuels, avec un droit qui soit conforme aux engagements internationaux de l'Egypte", ajoute Mme Nuland.

Des manifestants ont mis le feu vendredi dans deux villes d'Egypte à des bureaux du Parti de la liberté et de la Justice, issu des Frères musulmans, dont fait partie le président égyptien, a rapporté la télévision publique.

Ces troubles interviennent au lendemain du renforcement considérable des pouvoirs du chef de l'Etat. Une initiative qui, selon les partisans du président, devrait permettre de stabiliser la transition démocratique du pays.

Mais cette décision est considérée par l'opposition comme une menace pour la marche vers la démocratie et un "coup d'Etat" remettant en cause les acquis de la révolte qui a renversé en 2011 le président autocratique Hosni Moubarak.

are/jca