NOUVELLES
23/11/2012 04:59 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

Le TSX grimpe avec le début de la saison du magasinage des Fêtes aux États-Unis

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en hausse, portée par l'espoir que la saison du magasinage des Fêtes soit bonne aux États-Unis et par des nouvelles positives en provenance de la plus grande économie européenne.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 60,14 points pour terminer à 12 213,24 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a grimpé de 10,6 points à 1258,97 points.

L'action de Research In Motion (TSX:RIM) (NASDAQ:RIMM) a cédé 39 cents, soit 3,25 pour cent, à 11,61 $ à la Bourse de Toronto, sur un lourd volume de 9,2 millions d'actions. Le titre de RIM avait pris la veille 17 pour cent après qu'un analyste de la Financière Banque Nationale eut augmenté son cours cible pour l'action du fabricant des téléphones intelligents BlackBerry à 15 $ US, contre 12 $ US précédemment.

Sur le Nasdaq, qui était fermé jeudi pour le congé de l'Action de grâces, le titre de RIM a fait du rattrapage, bondissant de 13,65 pour cent à 11,66 $ US.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,53 cent US à 100,81 cents US, profitant de la hausse des cours des matières premières et de la faible inflation. Statistique Canada a indiqué vendredi que l'indice des prix à la consommation s'était établi à 1,2 pour cent en octobre, ce qui reste dans la portion inférieure de la fourchette cible de la Banque du Canada.

Malgré une séance écourtée au lendemain du congé de l'Action de grâces américaine, les principaux indices new-yorkais ont aussi dégagé des gains, dans l'espoir que les chiffres de ventes du «vendredi noir» soient bons. Ce vendredi marque le début officieux de la saison du magasinage des Fêtes aux États-Unis.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 172,79 points pour clôturer à 13 009,68 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 40,3 points à 2966,85 points et que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 18,12 points à 1409,15 points.

«Le vendredi noir est toujours une grosse journée de magasinage et les attentes sont assez élevées», a observé Sadiq Adatia, chef des investissements chez Placements mondiaux Sun Life.

Le «vendredi noir» tire son nom de l'idée voulant que le lendemain de l'Action de grâces américaine soit le jour de l'année où les détaillants commencent à enregistrer des profits — et, par conséquent, qu'ils écrivent leurs comptes à l'encre noire plutôt qu'à l'encre rouge. Des millions de personnes se déplacent en magasin cette journée-là, à la recherche de cadeaux de Noël.

M. Adatia est un peu étonné de voir la confiance des consommateurs américains tenir le coup récemment malgré certains défis à court terme.

«Nous avons un important 'précipice fiscal' qui s'en vient et nous avons toujours plusieurs problèmes dans la zone euro», a-t-il indiqué.

«Mais cela étant dit, il y a beaucoup de raisons pour les Américains de se sentir plus confiants. Oui, il y a le précipice fiscal, mais la plupart des gens s'attendent à ce que cela soit réglé, jusqu'à un certain point.»

Le TSX a pris 2,82 pour cent sur l'ensemble de la semaine, tandis que le Dow Jones s'est apprécié de 3,34 pour cent.

Les opérateurs ont aussi pris connaissance de nouvelles positives en provenance de l'Europe, où la confiance des hommes d'affaires allemands a grimpé de façon inattendue en novembre, après six déclins mensuels consécutifs.

L'institut Ifo de Munich a indiqué que son indice du climat des affaires avait grimpé à 101,4 points en novembre, contre 100 points en octobre. Les économistes misaient sur un modeste recul à 99,5 points.

Des analystes ont jugé qu'il s'agissait d'une nouvelle particulièrement encourageante compte tenu des récents signes de ralentissement pour l'économie allemande, qui compte beaucoup sur ses exportations et doit faire face à la baisse de la demande des autres pays de l'Union européenne.

Le secteur aurifère du parquet torontois a réalisé le gain le plus important vendredi, avec une hausse de 1,1 pour cent. Le cours du lingot d'or s'est apprécié de 23,20 $ US à 1751,40 $ US l'once à New York. L'action de Centerra Gold (TSX:CG) s'est améliorée de 20 cents à 9,90 $ tandis que celle d'Agnico-Eagle Mines (TSX:AEM) a grimpé de 56 cents à 55,64 $.

Le secteur minier a gagné 0,8 pour cent, le cours du cuivre s'étant lui-même apprécié de 3 cents US à 3,53 $ US la livre à New York. Le titre de Sherritt International (TSX:S) a pris 23 cents à 5,22 $, tandis que celui de Turquoise Hill Resources (TSX:TRQ) a gagné 22 cents à 7,34 $.

Le secteur de l'énergie a gagné 0,48 pour cent, le cours du pétrole brut ayant pris 90 cents US à 88,28 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) s'est adjugée 31 cents à 27,94 $, tandis que celle de Talisman Energy (TSX:TLM) a avancé de 43 cents à 11,68 $.