NOUVELLES
23/11/2012 05:05 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

L'ACIA suspend le permis d'une autre usine de viande de l'Alberta

EDMONTON - Le président d'une entreprise albertaine de transformation de viande a annoncé vendredi que le permis d'exploitation de son usine avait été suspendu en raison de documents incomplets liés à un rappel de saucisses provoqué par un risque de listériose.

Brent Komarnicki de Capital Packers Inc., située à Edmonton, a avoué que la documentation produite par sa compagnie pour le rappel n'avait pas été suffisante. Il a promis de travailler avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) pour résoudre le problème.

M. Komarnicki a ajouté que le système de rappel de son entreprise était inefficace et qu'il devait être amélioré afin que les documents puissent être disponibles lorsque les inspecteurs les demandent.

L'usine a procédé au rappel volontaire de 378 caisses contenant chacune 10 paquets de saucisses de porc après que la bactérie listeria eut été détectée sur la manche de l'un de ses employés.

Les saucisses ont été vendues dans des magasins Loblaws et Sobeys de l'ouest du Canada sous les marques Compliments et Capital.

La bactérie est à l'origine d'une infection appelée listériose qui peut causer de la fièvre, des maux de tête, de la rigidité dans le cou et des nausées.

En 2008, 22 personnes sont mortes et des dizaines d'autres sont tombées malades après avoir mangé de la viande contaminée à la listeria provenant d'une usine de Maple Leaf Foods située à Toronto.

Aucune victime n'a encore été signalée en lien avec le rappel de saucisses de Capital Packers.

L'ACIA a annoncé dans un communiqué publié tard jeudi qu'elle avait suspendu le permis de l'usine parce que cette dernière n'appliquait pas les contrôles adéquats pour assurer la sécurité des aliments de manière fiable et constante. Selon l'organisme fédéral, l'entreprise n'a pas corrigé les lacunes relevées lors d'inspections antérieures.

«Tous les produits se trouvant actuellement à l'établissement sont détenus et contrôlés par l'ACIA. De plus, l'ACIA effectue une enquête sur la salubrité des aliments pour déterminer si des produits expédiés de l'établissement posaient des risques potentiels pour les consommateurs, en particulier la contamination à 'Listeria monocytogenes'. L'ACIA alertera immédiatement le public si des aliments insalubres ont été mis en marché», peut-on lire dans le communiqué.

Brent Komarnicki a insisté sur le fait que la suspension du permis n'avait rien à voir avec l'hygiène alimentaire à l'usine, soutenant qu'il s'agissait uniquement d'un problème de documentation.

Sur son site Internet, Capital Packers se présente comme une entreprise familiale fondée il y a 82 ans. Elle emploie environ 100 personnes, qui ont été renvoyées chez elles vendredi, a précisé le président.

Le 27 septembre, l'ACIA avait suspendu le permis d'exploitation de l'usine XL Foods à Brooks, en Alberta, après un rappel massif de boeuf contaminé.

Dix-huit cas d'E. coli liés à l'usine ont été confirmés. L'établissement a été fermé pendant plus d'un mois avant de pouvoir reprendre ses activités.

Trois semaines avant de suspendre le permis d'exploitation de XL Foods, l'ACIA avait noté avoir de la difficulté à obtenir de l'entreprise des documents sur la distribution de ses produits et les résultats de ses tests de salubrité.