NOUVELLES
23/11/2012 04:15 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

La vente aux enchères de la Maison Heffel génère des ventes de 11,5 millions $

TORONTO - La vente aux enchères de l’automne 2012 de la Maison Heffel organisée jeudi soir à l'hôtel Park Hyatt de Toronto a généré des ventes totales de 11,5 millions $.

Parmi les oeuvres d'art des périodes de l'après-guerre et contemporaine, huit records de vente ont été battus. L'oeuvre «Hurdy Gurdy», une exploration du quartier Ward de Toronto réalisée par Lawren Stewart Harris, s'est vendue à 1 082 250 $, tandis que les oeuvres de l'artiste Emily Carr ont permis d'amasser un total de 2, 18 millions $.

La maison Heffel avait auparavant évalué la valeur de «Hurry Gurdy» entre 400 000 $ et 600 000 $. Les prix incluent la prime de l'option payée par les acheteurs.

L’œuvre «Frivolous September - Up the Gorge (Blue Sky and Forest)» d’Emily Carr s'est vendue à 643 500 $, bien au-delà de l'évaluation de 250 000 $ qui avait été faite de cette peinture à l'huile avant l'enchère. Les autres oeuvres de Carr qui se sont vendues à des prix plus élevés que les évaluations sont «Alert Bay», vendue à 702 000 $ et «Skidegate», achetée au prix de 585 000 $.

Le président de la Maison Heffel, David K.J. Heffel, s'est félicité de l'événement, qui «a dépassé les attentes» et prouvé, selon lui, «la force du marché canadien des oeuvres d'art».