Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Armée du salut dit s'être fait voler 2M$ de jouets et de dons dans un entrepôt de Toronto

TORONTO - L'Armée du salut croit que 100 000 jouets ont été volés dans ses entrepôts de Toronto au cours des deux dernières années grâce à un stratagème frauduleux.

La police enquête depuis septembre sur les vols estimés à environ 2 millions $. Aucune arrestation n'a été effectuée.

Ces révélations surviennent alors que l'Armée du salut s'apprête à lancer sa campagne de cueillette de dons pour Noël.

Environ 140 000 jouets entreposés à Toronto sont remis à des familles dans le besoin à chaque année lors du temps des fêtes. Le porte-parole de l'organisme, John Murray, a indiqué lors d'une conférence de presse, mercredi à Toronto, que les vols n'auraient aucun impact sur la distribution.

«Je peux vous assurer que toutes les personnes dans le besoin recevront l'aide de l'Armée du salut ce Noël», a-t-il déclaré.

«Et je demande aux Canadiens qui donnent régulièrement et généreusement à l'Armée du salut de ne pas perdre confiance envers l'Armée du salut et le travail que nous effectuons en votre nom dans les villes canadiennes.»

M. Murray a expliqué mercredi que cette situation avait été mise au jour après qu'une personne à l'interne ait dénoncé des irrégularités, entraînant une vérification qui a mené au congédiement du directeur exécutif de l'organisme à Ottawa.

Il a mentionné que l'organisme a immédiatement contacté ses vérificateurs et a rapidement réalisé avoir été victime de vols bien planifiés au cours des deux dernières années.

M. Murray a confirmé que le directeur de l'organisme, David Rennie, avait été congédié, mais qu'aucune accusation au criminel n'avait été portée contre lui.

Il y a quelques jours, Perry Rowe a été remercié à la suite d'un rapport de vérification interne faisant état d'un trou de 250 000 $ étalé sur plusieurs années dans le budget. M. Rowe oeuvrait au Booth Centre à Ottawa depuis huit ans.

Les autorités policières ne savent toujours pas ce qui est arrivé aux jouets volés dans les entrepôts de Toronto. M. Murray a noté que l'Armée du salut croit ne pas avoir été victime de vols semblables dans ses autres entrepôts.

«Il s'agit d'un cas isolé, a-t-il dit. Nous croyons que c'est un dossier unique. Nous avons été ciblés. Un stratagème bien conçu a été mis en place. Ils y ont pensé.»

L'entrepôt est équipé d'un système de surveillance vidéo et de sécurité, mais l'Armée du salut a embauché des vérificateurs afin de déterminer quelles mesures supplémentaires peuvent être mises en place.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.