NOUVELLES
21/11/2012 03:42 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

Un homme dédommagé pour une nuit en prison

La Ville de Québec doit dédommager un homme qui a passé inutilement une nuit en prison au poste de police de la Sûreté du Québec (SQ) de Saint-Boniface en Mauricie, en mars 2010, à la suite d'une erreur du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Louis Thiffault, de Shawinigan, s'est retrouvé derrière les barreaux le 23 mars. Le tribunal avait lancé un mandat d'arrestation contre lui, car il ne s'était pas présenté au palais de justice de Québec dans une affaire d'entrave à la justice.

Son avocat, Me Gervais Labrecque, avait fourni des explications au juge deux jours plus tard pour expliquer l'absence de son client et le mandat d'arrestation a été annulé.

Cependant, le SPVQ a omis de transmettre cette information au Centre des renseignements policiers du Québec. Lorsque Louis Thiffault s'est présenté à un poste de la SQ à Shawinigan pour un autre dossier, il a été arrêté.

Malgré ses protestations et les explications de son avocat, la SQ a exécuté le mandat d'arrestation, explique Me Labrecque. « M. Thiffault est resté à l'ombre jusqu'au moment où il est amené au palais de justice pour comparaître le lendemain », relate-t-il.

Louis Thiffault a recouvré sa liberté le lendemain lorsque l'erreur a été découverte.

Il a poursuivi la Ville de Québec devant la Cour des petites créances qui lui a accordé 1000 $ en dédommagement. Il réclamait au départ 7000 $.

Le SPVQ explique qu'il y a eu une mauvaise communication lors des événements. Le responsable des communications dit trouver cette situation regrettable et affirme que des moyens sont mis en place pour éviter une nouvelle erreur.