NOUVELLES
21/11/2012 01:42 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Trêve à Gaza: Obama remercie Morsi et Netanyahu, vise une paix "durable"

Le président Barack Obama a remercié mercredi son homologue égyptien Mohamed Morsi et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu après l'annonce mercredi d'une trêve entre Israël et le Hamas, et a énoncé l'objectif de parvenir à une paix "durable" à Gaza.

A quelques minutes d'intervalle, la présidence des Etats-Unis a rendu compte de conversations téléphoniques entre M. Obama et les dirigeants israélien et égyptien, au moment où une trêve entre les belligérants était annoncée au Caire par le ministre égyptien des Affaires étrangères Mohammed Kamel Amr, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton à ses côtés.

M. Obama "a remercié le président Morsi pour les efforts qu'il a entrepris afin de parvenir à un cessez-le-feu durable et pour son rôle décisif dans la négociation" de cette proposition de trêve, a précisé la Maison Blanche dans un communiqué.

Peu auparavant, l'exécutif américain avait rendu compte d'une conversation téléphonique entre MM. Obama et Netanyahu, lors de laquelle "le président a exprimé sa satisfaction vis-à-vis des efforts entrepris par le Premier ministre pour oeuvrer à un cessez-le-feu durable et à une solution à long terme, en coopération avec le nouveau gouvernement égyptien".

Le président Obama avait aussi "remercié le Premier ministre pour avoir accepté" la proposition du Caire, tout en répétant qu'Israël avait "le droit de se défendre".

Selon le bureau de M. Netanyahu, ce dernier a accepté la "recommandation" du président Obama "de donner une chance à la proposition égyptienne pour un cessez-le feu et donc de donner l'occasion de stabiliser et apaiser la situation".

Selon la Maison Blanche, le président américain a promis que les Etats-Unis "augmenteraient leurs efforts pour aider Israël à répondre à ses besoins en matière de sécurité, en particulier (contre) l'entrée d'armes et d'explosifs à Gaza" depuis l'Egypte.

M. Obama a également indiqué à son interlocuteur israélien qu'il soutenait un financement supplémentaire par les Etats-Unis du système anti-missiles "Iron Dome" déployé sur le territoire de l'Etat hébreu pour contrer notamment les roquettes tirées depuis Gaza vers des zones peuplées.

Avec M. Morsi, dirigeant issu de la mouvance des Frères musulmans, terreau du Hamas, le président américain a aussi évoqué "l'importance d'oeuvrer à une solution plus durable sur la situation à Gaza".

Le communiqué de la Maison Blanche mentionne en outre "le partenariat étroit entre les Etats-Unis et l'Egypte" et indique que M. Obama a "salué l'engagement du président Morsi vis-à-vis de la sécurité de la région" du Proche-Orient.

Les conversations téléphoniques entre M. Obama et ses interlocuteurs se sont produites quelques heures après le retour du président à Washington, au terme de quatre jours de tournée en Asie du sud-est.

M. Obama a été contraint de gérer le dossier israélo-palestinien tout en évoluant sur le terrain asiatique, où son administration défend depuis quatre ans un redéploiement des ressources diplomatiques et militaires américaines.

Le président, qui s'est entretenu à de multiples reprises pendant sa tournée avec MM. Obama et Netanyahu, avait en particulier dépêché à Jérusalem et au Caire Mme Clinton, qui voyageait avec lui en Asie.

tq/rap