NOUVELLES
21/11/2012 11:15 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Syrie: la Turquie demande le déploiement de missiles sol-air Patriot de l'OTAN

BRUXELLES - Le gouvernement turc a demandé mercredi le déploiement de missiles sol-air Patriot de l'OTAN afin d'améliorer sa défense le long de sa frontière avec la Syrie et d'éviter que la guerre civile qui fait actuellement rage en sol syrien ne se propage à son territoire.

L'OTAN, qui ne veut pas s'impliquer dans le conflit en Syrie, a déclaré qu'elle songeait à déployer des missiles, mais dans le seul but de protéger la Turquie, qui est l'un de ses membres.

Tout déploiement de la part de l'Alliance doit toutefois être approuvé par son organe de décision, le Conseil de l'Atlantique Nord. Mais dans le cas présent, cela ne semble être qu'une formalité étant donné la volonté de l'OTAN d'empêcher la guerre civile syrienne de déborder en Turquie.

«Les alliés vont discuter de ce sujet dans les plus brefs délais», a annoncé le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, sur Twitter. Dans une autre déclaration, il a affirmé que les missiles permettraient de renforcer la défense aérienne turque et contribueraient à calmer le jeu près de la frontière sud-est de l'Alliance.

Les ambassadeurs des 28 pays membres qui forment le Conseil devaient tenir des consultations informelles sur la question mercredi soir.

M. Fogh Rasmussen a indiqué qu'une équipe de l'OTAN visiterait la Turquie la semaine prochaine afin d'examiner les sites propices à un éventuel déploiement de missiles Patriot.

Il a souligné que la décision d'installer des missiles en sol turc n'équivaudrait pas à imposer une zone d'exclusion aérienne à la Syrie, l'une des principales demandes des groupes d'opposition syriens.

Par le passé, l'OTAN a mis en place des missiles Patriot sur le territoire de la Turquie à deux reprises: durant la guerre du Golfe en 1991 et celle d'Irak en 2003. Ils n'ont jamais été utilisés et ont été discrètement retirés quelques mois plus tard.