NOUVELLES
21/11/2012 02:39 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Les travailleurs de l'Aluminerie Bécancour votent massivement pour la grève

BÉCANCOUR, Qc - Les travailleurs de l'Aluminerie Bécancour, propriété conjointe d'Alcoa et de Rio Tinto Alcan, ont massivement voté en faveur de la grève, celle-ci pouvant être déclenchée dès ce jeudi.

Le rejet de la dernière offre patronale est on ne peut plus clair. Les quelque 875 travailleurs de l'usine ont voté à près de 91 pour cent en faveur de la grève.

Le vote de grève a été moins appuyé du côté des 50 employés de bureau et techniciens ainsi que chez la vingtaine d'employés de laboratoire, mais il a néanmoins donné lieu à des majorités claires de 58 et 57 pour cent, respectivement.

Les syndiqués, affiliés au Syndicat des Métallos (FTQ), reprochent à l'employeur de réclamer de nouvelles concessions, alors qu'ils en avaient déjà accepté en 2009 pour faire face à une crise qu'ils estiment maintenant terminée.

La convention collective des employés vient à échéance jeudi, de sorte que les syndiqués et l'employeur auront droit de grève et de lock-out. Le syndicat se dit toutefois prêt à reprendre la négociation et ne pas avoir comme objectif de déclencher la grève mais bien d'obtenir un nouveau contrat de travail. Le mandat vise le déclenchement d'un arrêt de travail «au moment jugé opportun».

Pas moins de 96 pour cent des employés ont assisté aux assemblées générales.