NOUVELLES
21/11/2012 03:13 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Le pétrole finit en hausse à New York, en dépit d'une trêve à Gaza

Les prix du pétrole ont clôturé en hausse mercredi à New York, dans un marché soutenu par une baisse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis, en dépit de l'entrée en vigueur d'une trêve entre Israël et le Hamas palestinien qui diminuait la prime de risque.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a gagné 63 cents à 87,38 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La hausse des prix du pétrole "est directement liée à la baisse des réserves de brut aux Etats-Unis, qui était inattendue", a relevé Bart Melek, de TD Securities.

En effet, le département de l'Energie américain (DoE) a fait état mercredi d'une baisse inattendue de 1,5 million de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 16 novembre, alors que les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur une augmentation de 800.000 barils.

Les stocks d'essence ont eux aussi enregistré un repli surprise, de 1,5 million de barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillées à l'approche de l'hiver, ont diminué de 2,7 millions de barils, une baisse quatre fois plus forte que prévu.

Les prix du brut qui ont évolué depuis une semaine au rythme des affrontements et des espoirs de trêve entre Israël et le Hamas à Gaza, n'ont pas succombé comme la veille à l'annonce de l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu entre les deux parties, malgré un léger fléchissement des prix.

"Les courtiers restent sceptiques vis-à-vis de cet accord", a fait valoir Phil Flynn, de Price Futures Group.

"On a bien vu hier que la trêve qui était pressentie n'a pas tenu et à l'approche des fêtes de Thanksgiving, les opérateurs se méfient et ne veulent pas parier à la baisse" alors que les violences pourraient reprendre avant la reprise des échanges vendredi, a-t-il détaillé.

Une trêve conclue entre Israël et le Hamas palestinien, au pouvoir à Gaza, est entrée en vigueur mercredi à 19H00 GMT.

Annoncé par l'Egypte, ce cessez-le-feu est censé mettre un terme à une semaine de confrontation armée entre Israël et le mouvement palestinien Hamas qui a coûté la vie à 155 Palestiniens dans les frappes aériennes israéliennes et à cinq Israéliens, dont un soldat, dans la chute de roquettes dans le sud d'Israël.

Par ailleurs, les volumes d'échanges sont restés modérés mercredi, de nombreux opérateurs américains désertant le marché à l'approche du long week-end des fêtes de Thanksgiving aux Etats-Unis, où le parquet du Nymex sera fermé jeudi toute la journée et vendredi après-midi.

bur-ppa/sl/mdm