Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Israël et le Hamas acceptent une trêve

Israël accepte une trêve à Gaza, mais ne lèvera pas le blocus du territoire palestinien, rapportent des sources israéliennes citées par l'agence Reuters.

Selon la télévision israélienne, le cessez-le-feu sera annoncé au Caire par la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton. Un haut responsable du Hamas a confirmé l'accord sous couvert de l'anonymat. Le cessez-le-feu sera effectif à 19h GMT selon le ministre égyptien des Affaires étrangères.

Cette annonce intervient alors qu'un intense ballet diplomatique s'active dans la région.

Hillary Clinton est arrivée au Caire en provenance de Cisjordanie où elle s'est entretenue, plus tôt, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

La veille, elle avait rencontré le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou à Jérusalem.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est revenu lui aussi au Caire pour y rencontrer le président Mohamed Morsi, au centre d'intenses efforts pour parvenir à une trêve à Gaza.

L'attentat contre un autobus à Tel-Aviv et la poursuite des bombardements sur Gaza complique le travail des diplomates.

Washington, qui condamne « l'attaque terroriste » a réaffirmé « l'engagement inébranlable [des États-Unis] dans la sécurité d'Israël, ainsi que son amitié et sa solidarité profonde avec le peuple israélien ».

« Ces attaques contre des civils innocents sont scandaleuses », ont ajouté les services du président américain Barack Obama.

La France, qui a également condamné l'attentat de Tel Aviv, a joint sa voix à celle de l'Italie pour appeler à un « cessez-le-feu et à une trêve » au Proche-Orient ont déclaré le président français François Hollande et son homologue italien Giorgio Napolitano.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.