NOUVELLES
21/11/2012 05:25 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Hausse attendue des ventes aux Etats-Unis pour la saison des fêtes

Les ventes sont attendues en hausse aux Etats-Unis pour la saison des fêtes indiquent plusieurs études à la veille du long week-end de Thanksgiving, l'un des plus actifs de l'année pour les commerçants et déterminant pour leurs résultats de l'année.

Comscore, cabinet américain spécialisé dans les études sur le secteur de l'internet, s'attend à une hausse de 17% sur un an, à 43,4 milliards de dollars, des ventes sur internet aux Etats-Unis pendant la saison des fêtes, qu'il définit à novembre et décembre.

Dans un communiqué mercredi, le cabinet explique qu'entre le 1er et le 18 novembre, les ventes des groupes de e-commerce ont atteint 10,1 milliards de dollars, soit une hausse de 16% sur un an.

Pour Comscore, ces chiffres dénotent d'un "début encourageant de la saison des fêtes 2012".

"La confiance des ménages au plus haut depuis cinq ans et des promotions anticipées semblent avoir poussé le début des ventes de la saison des fêtes" sur internet, où les consommateurs font de plus en plus leur courses "pour profiter de prix attractifs, de la facilité d'acheter en ligne et de la (vaste) sélection de produits disponibles", ajoute le communiqué.

Entre janvier et octobre les ventes avaient progressé de 16% comparé à la même période en 2011, à 124,3 milliards de dollars, note Comscore.

Mercredi, une étude de la Fédération des consommateurs d'Amérique (CFA) indiquait parallèlement que les consommateurs américains devraient dépenser entre 3% et 4% de plus que l'an dernier pour leurs achats de fêtes.

Une autre étude diffusée mercredi, par l'émetteur de cartes de crédit American Express cette fois, souligne que les Américains ont commencé plus tôt que d'ordinaire leurs courses de Noël cette année: 43% des sondés par Amex ont débuté leurs achats avant la fin octobre, un chiffre en nette hausse comparé aux 35% de 2011.

29% des personnes interrogées par Amex comptent aussi faire leur achats plus tôt le "Black Friday", entre minuit et 3 heures du matin, contre seulement 18% pour la même étude l'an dernier.

Le "Black Friday" (vendredi noir), lendemain de la fête familiale de Thanksgiving, est surnommé ainsi car traditionnellement cette journée cruciale permet aux distributeurs de voir leurs comptes annuels quitter le rouge pour se hisser en territoire positif.

Or selon Amex, si les consommateurs américains dépenseront plus sur l'ensemble de la saison des fêtes, ils risquent de moins concentrer leurs achats sur la journée de vendredi.

"Un démarrage plus précoce de la saison des fêtes combiné à des attentes de bonnes affaires et offres (hors du week-end de Thanksgiving) pourraient expliquer le recul des dépenses attendus lors du +Black Friday+", précise l'émetteur de cartes de crédit.

D'après American Express, les consommateurs prévoient de dépenser en moyenne 848 dollars cette année pour leur cadeaux, en hausse de 2% comparé à l'an dernier (831 dollars).

La semaine dernière, la fédération américaine des distributeurs (NRF) avait indiqué qu'elle s'attendait à ce que 147 millions de personnes (-3% sur un an) fassent des achats ce week-end aux Etats-Unis, notamment au cours du "Black Friday".

ved/sl/rap