Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gaza: 18 morts dans de nouveaux raids israéliens, 155 en une semaine (sources médicales)

Dix-huit Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes mercredi dans la bande de Gaza et cinq soldats israéliens légèrement blessés avant l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu à 19H00 GMT, selon des sources palestiniens et israéliennes.

Dix-huit Palestiniens ont trouvé la mort dans les raids de mercredi, dont un enfant décédé lors d'une frappe sur l'immeuble où se trouve le bureau de l'Agence France-Presse (AFP) à Gaza, la seconde en 24 heures, selon des sources médicales.

Côté israélien, cinq soldats ont été légèrement blessés par un tir de roquette dans la région d'Eshkol (sud d'Israël), selon une porte-parole de l'armée.

De son côté, l'armée israélienne a indiqué que 122 roquettes avaient été tirées mercredi de la bande de Gaza en direction d'Israël.

Selon le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, "cinq roquettes sont tombées à Beersheba (sud)" sans faire de blessés, en début de soirée.

La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, ont revendiqué avoir tiré 10 roquettes Grad sur Beersheba à 18H15 GMT et deux autres sur Ashdod, dans le sud, juste avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu.

Le cessez-le-feu, annoncé par l'Egypte, est censé mettre un terme à une semaine de confrontation armée entre Israël et le mouvement palestinien Hamas qui a coûté la vie à 155 Palestiniens dans les frappes aériennes israéliennes et à cinq Israéliens, dont un soldat, dans la chute de roquettes dans le sud d'Israël.

my-sah-cf-agr/tp

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.