NOUVELLES
21/11/2012 10:30 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

FMI: la Birmanie peut devenir la prochaine "étoile montante" de l'Asie

La Birmanie doit réformer en profondeur son économie mais a le potentiel pour devenir la "prochaine étoile montante" de l'Asie, a estimé le FMI mercredi ajoutant qu'une aide technique pourrait être apportée au pays en 2013.

"En s'engageant dans des réformes en profondeur, la Birmanie a le potentiel pour améliorer considérablement les conditions de vie de la population et émerger comme la prochaine étoile montante de l'Asie", a indiqué le Fonds dans un communiqué publié à l'issue d'une mission dans le pays.

La communauté internationale a renoué des liens avec la Birmanie après l'autodissolution de la junte militaire en mars 2011 et la transmission du pouvoir à un gouvernement civil.

En mai, le FMI avait publié son premier rapport sur le pays depuis des décennies, exhortant les autorités à "libéraliser" l'économie et à favoriser les investissements étrangers après des années d'autarcie.

Le FMI note aujourd'hui que les autorités ont accompli de "grands progrès" ces deux dernières années, notamment en modernisant le système financier et en ouvrant des discussions sur les arriérés de paiement dus par le pays.

"Le chemin est encore long", note toutefois le Fonds. "La Birmanie reste un des pays les plus pauvres d'Asie et son développement économique est freiné par de nombreuses distorsions".

L'institution indique qu'un "accord" a été trouvé avec les autorités pour le possible envoi d'une mission technique en Birmanie afin de vérifier l'avancée des réformes engagées par les autorités.

Le FMI recommande notamment au pays de contenir ses déficits et l'inflation et de réformer son système fiscal.

"D'autres institutions et des pays donateurs soutiennent également les vastes réformes entreprises par la Birmanie", se félicite le Fonds.

La Banque mondiale a indiqué en octobre qu'elle espérait parvenir "début 2013" à un plan d'effacement de la dette birmane.

Les Etats-Unis ont, pour leur part, récemment levé l'interdiction d'importer des produit de Birmanie et annoncé un prêt de 170 millions de dollars au pays.

jt/sl/are