NOUVELLES
20/11/2012 03:05 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

USA: récompense offerte pour retrouver des voleurs de sculptures antiques

Des archéologues ont offert mardi 1.000 dollars de récompense pour toute information qui permettrait d'identifier des malfaiteurs ayant dérobé sur un site classé dans le désert de Californie quatre sculptures antiques gravées dans la pierre.

Le Bureau de gestion des terrains (BLM) a affirmé que ces pétroglyphes, dérobés grâce à des scies circulaires, constituaient "une part irremplaçable de notre héritage culturel national".

"Nous avons augmenté la surveillance de nos sites et travaillons avec d'autres agences pour conduire les responsable devant la justice et retrouver ces pétroglyphes", a déclaré Bernadette Lovato, qui dirige le bureau du BLM à Bishop, une petite ville située à l'est de la Californie, à mi-chemin entre San Francisco et Las Vegas.

Ces pétroglyphes, gravés il y a quelque 3.500 ans par des chasseurs, représentaient des cercles, des cerfs, des serpents et des chasseurs armés d'arcs et de flèches. Ils ont été dérobés sur un site baptisé "Volcanic Tablelands", à environ 600 km à l'est de San Francisco, considéré comme une terre sacrée par la tribu amérindienne des Paiute-Shoshone.

Quatre de ces sculptures ont été volées, et plusieurs dizaines d'autres ont été abîmées à coups de scie ou de marteaux, précise le Los Angeles Times.

"Leurs croyances religieuses et culturelles ont été horriblement bafouées. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour rapporter ces pièces", a encore assuré Mme Lovato.

L'archéologue David Whitley, qui avait contribué à permettre l'inscription des "Volcanic Tablelands" sur le registre national des sites historiques, souligne dans le quotidien que ce vol illustre la difficulté de gérer de tels sites.

"Doit-on les garder secrets pour que personne ne les vandalise ou doit-on les ouvrir au public?", s'interroge-t-il.

mt/bdx/rap