NOUVELLES
20/11/2012 03:09 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Toutes les parties en conflit à Gaza doivent cesser le feu immédiatement (Ban)

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé mardi au Caire toutes les parties en conflit à Gaza "à cesser le feu immédiatement" au 7e jour de l'opération israélienne "Pilier de défense" contre les groupes armés dans l'enclave palestinienne.

"Toutes les parties doivent cesser le feu immédiatement. Toute nouvelle escalade mettrait toute la région en péril", a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse au côté du chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi.

"Je suis dans la région en raison de la situation alarmante à Gaza. Je suis ici pour appeler personnellement à la fin des violences", a-t-il ajouté.

"Le secrétaire al-Arabi et moi-même partageons une profonde inquiétude" quant aux pertes en vies humaines, a-t-il dit en apportant son soutien aux efforts de secrétaire général de l'organisation panarabe, attendu mardi à Gaza avec une délégation ministérielle de la Ligue.

M. Ban, qui doit quant à lui se rendre depuis Le Caire successivement à Jérusalem et Ramallah (Cisjordanie) pour rencontrer les dirigeants israéliens et ceux de l'Autorité palestinienne, a présenté ses "condoléances aux nombreux civils pris dans le conflit et plus spécialement aux familles des victimes tuées et blessées".

"Une fois de plus des familles et des enfants meurent en raison de violences insensées", a-t-il ajouté. Il a à cet égard appelé toutes les parties à se conformer au "droit humanitaire international".

Le secrétaire général de l'ONU a également reconnu "qu'Israël a(vait) des préoccupations légitimes en matière de sécurité", mais prévenu que le lancement d'une opération terrestre contre l'enclave palestinienne constituerait une "dangereuse escalade".

"Des mesures immédiates doivent être prises pour éviter toute escalade supplémentaire", a-t-il dit, en ajoutant qu'une "opération terrestre ne ferait que provoquer davantage de morts".

Israël a décidé de repousser son offensive terrestre dans la bande de Gaza pour donner des chances aux efforts égyptiens visant à établir une trêve entre le mouvement palestinien Hamas et l'Etat hébreu, a annoncé mardi un haut responsable israélien.

Cette annonce est intervenue alors que l'ONU, l'Egypte et Washington intensifient leurs efforts pour empêcher une escalade majeure dans une région au bord de l'explosion.

Plus de 100 Palestiniens ont été tués depuis le lancement mercredi par l'armée israélienne de l'opération "Pilier de défense" contre les groupes armés de la bande de Gaza.

bur-cr/cco