NOUVELLES
20/11/2012 10:02 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

L'étau se resserre sur Ecclestone

Bernie Ecclestone et le détenteur des droits de la F1, CVC Capital, sont poursuivis pour la somme de 650 millions de dollars.

Bluewaters Communications Holdings a déposé sa poursuite vendredi, comme le rapporte le journal CityAM. L'entreprise prétend avoir offert (par écrit) plus (+) que CVC Capital en novembre 2005 pour acheter les droits de la F1, mais c'est CVC Capital qui les a obtenus.

Bernie Ecclestone aurait à l'époque demandé à un banquier allemand, Gerhard Gribkowsky, de diminuer la valeur du montant de la transaction (1,2 milliard de dollars) entre le consortium des banques Bayern, Lehman et Morgan et CVC Capital (qui a acquis les 75% que détenaient les banques) en échange d'un pot de vin de 42 millions de dollars.

Bluewaters prétend n'avoir reçu aucune réponse de la banque Bayern à son offre par écrit.

Ce que nie pour le moment M. Ecclestone, qui dit avoir acheté le silence du banquier, aujourd'hui est en prison, qui menaçait d'envoyer des informations compromettantes à son sujet au fisc britannique.

M. Gribkowsky a prétendu avoir reçu ladite somme de M. Ecclestone en retour de ses services de consultant. Les autorités allemandes ne l'ont pas cru, et l'ont inculpé de corruption, d'évasion fiscale et d'abus de confiance.

Bluewaters Communications Holdings prétend avoir offert 10% de plus que tous les autres candidats, sans promettre à M. Ecclestone qu'il garderait son poste. Promesse que CVC Capital a faite au Britannique.

« Je ne sais pas pourquoi ça n'a pas fonctionné avec eux, a réagi M. Ecclestone, mardi. Peut-être n'ont-ils pas offert suffisamment d'argent. »