NOUVELLES
20/11/2012 06:37 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

L'ex secrétaire d'Imelda Marcos inculpée pour avoir vendu un de ses Monet

L'ex secrétaire particulière d'Imelda Marcos, femme de l'ancien président des Philippines, a été inculpée mardi à New York pour avoir illégalement vendu des oeuvres d'art ayant appartenu à Mme Marcos, dont un Monet écoulé pour 32 millions de dollars en 2010, ont annoncé les autorités judiciaires.

Vilma Bautista, 74 ans, avait fait office de secrétaire particulière de Mme Marcos à New York du début des années 70 jusqu'après la chute du régime Marcos en février 1986, quand les Marcos avaient fui le pays après une révolte populaire.

Durant la présidence de son mari, Mme Marcos avait accumulé, grâce aux fonds publics, une vaste collection d'oeuvres d'art, dont beaucoup ont disparu après la chute du régime Marcos, y compris celles qui se trouvaient au Consulat des Philippines à New York.

Depuis, le gouvernement philippin a engagé une vigoureuse action pour les récupérer.

Mme Bautista est accusée d'avoir récupéré après février 1986 plusieurs oeuvres majeures, dont le "Bassin aux Nymphéas" de Claude Monet (1899), "L'Eglise et la Seine à Vétheuil (Monet, 1881), un Sisley, "Langland Bay" (1887) et un Marquet, "Le cyprès de Djenan Sidi Said" (1946).

Selon le procureur de Manhattan, après les avoir gardées pendant plus de 20 ans, elle a essayé avec l'aide de deux neveux, Chaiyot Jansen Navalaksana, 37 ans, et Pongsak Navalksana 40 ans, également inculpés mardi, de les écouler discrètement à partir de 2009. Des courriels montrent, selon l'accusation, que les trois complices étaient parfaitement conscients de l'illégalité de leur démarche.

Elle a réussi à vendre le bassin aux Nymphéas pour 32 millions de dollars en septembre 2010 à une galerie londonienne.

Mme Bautista est inculpée de complot visant à posséder et vendre des oeuvres d'art illégalement, de faux et de fraude fiscale pour ne pas avoir déclaré les revenus de leur vente.

bd/bdx