NOUVELLES
20/11/2012 07:01 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

Le gouvernement de la C.-B. pourrait récolter des milliards en légalisant le pot

VANCOUVER - Une nouvelle étude a chiffré les achats de marijuana des résidants de la Colombie-Britannique à environ un demi-milliard de dollars par année, et ses auteurs, en faveur de la légalisation, affirment que ceci pourrait valoir des revenus importants au gouvernement provincial.

Des chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'Université Simon Fraser ont cherché à quantifier la valeur marchande de la marijuana vendue sur le marché noir.

Ils ont examiné le prix de la marijuana et des recherches qui affirment que quelque 366 000 Britanno-Colombiens font usage de la drogue pour estimer que l'industrie de la marijuana vaut entre 443 millions et 564 millions de dollars par année.

Les chercheurs ont aussi fait référence à des données de l'État de Washington, où les électeurs ont récemment donné l'aval à la légalisation de la marijuana dans un référendum. Les données suggèrent que le même nombre de fumeurs de «pot» dans cet État pourrait ainsi rapporter 2,5 milliards $ en taxes sur cinq ans.

Les chercheurs affirment que les revenus provenant de la légalisation de la marijuana pourraient être utilisés dans des programmes contre la dépendance et pour les soins de santé, à l'instar du système qui sera instauré dans l'État de Washington et au Colorado, où les électeurs ont également voté pour la légalisation de la marijuana.

Le chercheur principal, Dan Werb, a admis que la réglementation était une question délicate, mais a dit que remplacer les «pushers» par le gouvernement permettrait plus de contrôle sur les prix et sur l'accès au produit.

M. Werb et les autres chercheurs sont membres de la coalition Stop the Violence B.C. (Arrêtez la violence Colombie-Britannique), qui milite en faveur de changements aux politiques sur les drogues pour en enlever le marché aux organisations du crime organisé et réduire l'usage de la drogue en général.