NOUVELLES
20/11/2012 01:21 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Le budget Marceau suscite le doute dans la région de Québec

Le budget qui sera déposé à 16 h mardi à Québec soulève l'inquiétude de certains intervenants qui oeuvrent dans l'industrie touristique et dans différents groupes sociaux.

D'une part, l'industrie touristique est impatiente de connaître les mesures contenues dans le budget et pour cause. Dans la région, cette industrie procure du travail à environ 30 000 personnes, ce qui en fait l'un des principaux employeurs de la Capitale.

La crainte de voir diminuer le financement de ce secteur comparativement au dernier budget présenté par les libéraux au printemps dernier dicte la prudence au président de l'Office du Tourisme, Alain April .« Malheureusement, l'industrie touristique n'a jamais été priorisée par les nombreux gouvernements », déplore-t-il.

Pour sa part, la Coalition de Québec-Chaudière-Appalaches craint que les mesures qui seront annoncées dans le premier budget du gouvernement Marois pénalisent les gens de la classe moyenne. Le porte-parole de cette coalition, Vanier Right-Larin, croit que plusieurs citoyens seront insatisfaits de ce budget Marceau. « Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui se sont fait des attentes par rapport à ce gouvernement là, qui vont être déçus par rapport à ce budget là », dit-il

Cette coalition s'oppose à toute nouvelle hausse des tarifs d'Hydro-Québec et réclame l'abolition de la taxe santé en plus d'être favorable à l'abolition de la hausse des droits de scolarité.