NOUVELLES
20/11/2012 09:17 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

"L'agression" israélienne contre Gaza va cesser mardi (Morsi)

Le président égyptien Mohamed Morsi a affirmé mardi que "l'agression" israélienne contre la bande de Gaza allait cesser dans la journée, a rapporté l'agence officielle égyptienne Mena.

"La grotesque agression israélienne va cesser aujourd'hui, mardi, et les efforts pour parvenir à un cessez-le-feu entre Palestiniens et Israéliens vont avoir des résultats positifs dans les prochaines heures", a déclaré le président égyptien.

L'Egypte est au coeur des efforts internationaux pour ramener le calme dans l'enclave contrôlée par le Hamas, cible de l'offensive israélienne "Pilier de défense" menée contre les groupes armés palestiniens.

M. Morsi, élu en juin, est issu des Frères musulmans, historiquement proches du Hamas palestinien, mais son pays, lié depuis 1979 à Israël par un accord de paix, a aussi une longue tradition de médiation avec l'Etat hébreu.

Depuis le début de l'offensive mercredi, 121 Palestiniens ont été tués à Gaza et quelque 920 blessés, selon des sources médicales. Trois Israéliens ont également péri dans un tir de roquette contre l'Etat hébreu.

Israël a provisoirement repoussé l'option d'une offensive terrestre, assurant vouloir donner leur chance aux efforts diplomatiques.

La décision a été prise à la suite d'une réunion dans la nuit de lundi à mardi du forum des neuf principaux ministres du gouvernement de Benjamin Netanyahu, au cours de laquelle une proposition de trêve faite par l'Egypte a été examinée.

Selon les médias israéliens, Israël souhaite qu'une trêve de 24 à 48 heures soit observée afin que les parties puissent élaborer un cessez-le-feu durable.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé toutes les parties "à cesser le feu immédiatement", lors d'une visite au Caire. "Toute nouvelle escalade mettrait toute la région en péril", a-t-il estimé.

Un responsable du Hamas a indiqué que le chef de ce mouvement, Khaled Mechaal, était mardi après-midi en réunion avec le chef des services de renseignements égyptiens, Mohammed Chehata, qui assure la médiation sur le conflit de Gaza.

"Nous sommes tout proches d'un accord, ce n'est pas un mystère", a déclaré ce responsable du Hamas à l'AFP sous couvert de l'anonymat.

M. Mechaal avait déclaré lundi que le Hamas n'était pas opposé à une trêve, mais avait insisté sur la levée par Israël du blocus de l'enclave.

se-cr/vl