NOUVELLES
20/11/2012 09:21 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

HP demande une enquête aux USA et en GB sur une fraude chez Autonomy

Le groupe informatique américain Hewlett Packard a demandé une enquête des régulateurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni sur des fraudes comptables ayant permis de surévaluer l'éditeur britannique Autonomy qu'il a racheté l'an dernier, a-t-il annoncé lundi.

HP, qui a dû passer une charge exceptionnelle de 8,8 milliards de dollars pour cette affaire, précise avoir saisi la Commission des opérations de Bourse américaine (SEC) et le Serious Fraud Office (Office des fraudes graves) britannique.

Il évoque dans un communiqué "un effort délibéré" de certains dirigeants d'Autonomy "pour gonfler les données financières de l'entreprise afin d'induire en erreur les investisseurs et les acheteurs potentiels".

Ces actions "ont gravement nui à la capacité de la direction de HP d'évaluer justement Autonomy au moment de la transaction", ajoute le groupe.

HP avait racheté Autonomy l'an dernier, au terme d'une offre publique d'achat amicale valorisant l'entreprise britannique à 10,24 milliards de dollars.

Cette acquisition rentrait dans le cadre des efforts du groupe américain, qui souffre beaucoup de la baisse des ventes de PC, pour se renforcer dans les services informatiques.

La charge exceptionnelle de 8,8 milliards a pesé sur les comptes annuels du groupe, qui a accusé sur un an une perte de 12,65 milliards de dollars. Le prix de son action plongeait mardi à la Bourse de New York.

soe/sl/are