NOUVELLES
20/11/2012 12:14 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

Gaza: les armes utilisées contre Israël proviennent d'Iran (Jihad islamique)

Le chef du Jihad islamique, Ramadan Abdallah Challah, a reconnu mardi sur Al-Jazeera que les groupes palestiniens de la bande de Gaza utilisaient des armes iraniennes dans les attaques contre Israël, qui mène depuis mercredi dernier une nouvelle offensive sur Gaza.

"Les armes de la résistance aujourd'hui en Palestine, face à cette agression et cette arrogance israéliennes, sont essentiellement d'origine iranienne: ce sont des armes iraniennes ou acquises par un financement iranien", a déclaré M. Challah, connu pour être un proche de Téhéran, dans un entretien diffusé par la chaîne qatarie Al-Jazeera.

"Tout le monde le sait. Ce n'est pas un secret", a-t-il encore dit, sans préciser le type d'armes iraniennes dont disposent les groupes armés de la bande de Gaza ou par quel moyen ces armes ont été livrées.

Le président israélien Shimon Pérès a accusé lundi l'Iran d'encourager le mouvement palestinien Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, à continuer à bombarder Israël plutôt que d'oeuvrer pour un cessez-le-feu, et de lui avoir livré des missiles Fajr-5 lancés contre l'Etat hébreu au cours des derniers jours.

Malgré les divergences avec l'Iran, allié du régime de Damas, au sujet de la crise syrienne, "nous sommes à 100% avec l'Iran" concernant la question palestinienne, a indiqué le chef du Jihad islamique.

Cependant, a-t-il ajouté, "il n'est pas logique que l'armement de la résistance à Gaza reste l'apanage de l'Iran (...). Nous voulons des armes de tous les Arabes, qui doivent (nous) ouvrir leurs stocks avant qu'il ne se rouille".

Mardi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast a salué "la ferme réponse de la population de Gaza", d'où partent des roquettes et missiles contre Israël, sans démentir ni confirmer explicitement que certains de ces engins aient été livrés par Téhéran.

"Ce qui est important, c'est que les Palestiniens aient des armes pour se défendre", a-t-il répondu à une question sur les accusations israéliennes.

"La question de savoir qui fabrique le Fajr-5 relève des experts militaires", et "comment ils ont été livrés aux Palestiniens doit être demandé aux responsables du renseignement israéliens", a ajouté le porte-parole iranien dans une formulation ambiguë.

Le missile Fajr-5, de fabrication iranienne, a une portée de 75 km, supérieure à celle des roquettes artisanales généralement utilisées par le Hamas.

Le président de la commission de défense du Parlement iranien, Allaeddine Boroujerdi, avait démenti samedi que l'Iran ait livré des Fajr-5 au Hamas, sans indiquer comment ces armes étaient parvenues à Gaza.

tm/feb