NOUVELLES
20/11/2012 03:54 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Gaza: Israël devrait être jugé pour "crimes de guerre, selon Téhéran

Israël est seul responsable du conflit actuel à Gaza et devrait être jugé "pour crimes de guerre", a estimé mardi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères en niant que Téhéran cherche à attiser la violence comme l'en accusent les dirigeants israéliens.

"Ce ne sont pas l'Iran ni le Hamas qui cherchent l'affrontement, la guerre ou mettent en danger la vie d'une population innocente, mais c'est le régime sioniste, qui devrait être jugé pour crimes de guerre", a affirmé M. Ramin Mehmanparast lors de son point de presse hebdomadaire.

Le président israélien Shimon Peres a accusé lundi l'Iran d'encourager le mouvement palestinien Hamas, qui contrôle Gaza, à continuer à bombarder Israël plutôt que de rechercher un cessez-le-feu, et de lui avoir livré des missiles Fajr-5 lancés contre l'Etat hébreu au cours des derniers jours.

Les bombardements aériens israéliens contre Gaza, dans le cadre de l'opération "Pilier de défense" visant à neutraliser les groupes armés palestiniens tirant des roquettes contre Israël, ont fait plus de cent morts palestiniens en six jour.

M. Mehmanparast a salué "la ferme réponse de la population de Gaza", d'où continuent malgré tout à partir des missiles contre Israël, sans démentir ni confirmer explicitement que certains de ces engins aient été livrés par Téhéran.

"Ce qui est important, c'est que les Palestiniens aient des armes pour se défendre", a-t-il répondu à une question sur les accusations israéliennes.

"La question de savoir qui fabrique le Fajr-5 relève des experts militaires", et "comment ils ont été livrés aux Palestiniens doit-être demandé aux responsables du renseignement israéliens", a-t-il ajouté dans une formulation ambiguë.

Le missile Fajr-5, de fabrication iranienne, a une portée de 75 km, tirés supérieure à celle des roquettes artisanales généralement utilisées par le Hamas.

Le président de la commission de défense du parlement iranien, Allaeddine Boroujerdi, avait démenti samedi que l'Iran ait livré des Fajr-5 au Hamas, sans indiquer comment ces armes étaient parvenues à Gaza.

Le président du Majlis, Ali Larijani, avait toutefois appelé quelques heures plus tard tous les pays de la région à "envoyer des armes en Palestine pour combattre le régime sioniste".

M. Mehmanparast a réaffirmé mardi que "l'Iran a toujours soutenu et soutiendra le peuple et les combattants palestiniens, notamment du Hamas et du Jihad islamique".

"Ce soutien (...) est l'un des fondements de la politique étrangère de l'Iran", a-t-il ajouté.

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères a par ailleurs indiqué mardi que le chef de la diplomatie iranienne Ali Salehi espérait se rendre à la fin de cette semaine ou au début de la semaine prochaine à Gaza.

Des contacts pour cette visite ont été pris avec les autorités égyptiennes qui contrôlent l'accès sud du territoire palestinien, et "nous attendons leur réponse", a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères Hassan Ghasghavi sur le site du parlement iranien Icana.ir.

fpn-mod-lma/hj