NOUVELLES
20/11/2012 02:38 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

Deux Israéliens tués mardi par des tirs de roquettes en provenance de Gaza

Un militaire et un civil israéliens ont été tués mardi dans des tirs de roquettes de Gaza, au septième jour de l'offensive israélienne contre les groupes armés de l'enclave palestinienne, a-t-on appris auprès de l'armée et du ministère de la Défense.

Le caporal Yosef Fartuk, âgé de 18 ans, a été tué par un tir dans la région d'Eshkol (sud d'Israël), a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'armée, devenant le premier soldat israélien à trouver la mort depuis le début des hostilités entre Israël, d'un côté, et le Hamas et le Jihad islamique à Gaza de l'autre.

Le ministère de la Défense de son côté a annoncé la mort d'un civil israélien, Alayaan Salem al-Nabari, un Bédouin originaire de la région du Neguev, tué par un tir en provenance de Gaza. Il n'a pas précisé où le missile était tombé, mais selon des medias israéliens, le civil a également été tué dans la région d'Eshkol.

Ces décès interviennent alors que d'intenses efforts diplomatiques sont en cours dans la région pour tenter d'éviter une offensive terrestre et parvenir à une trêve entre Israël et les groupes armés palestiniens.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est attendue mardi soir en Israël, où se trouve également le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Au Caire, le président égyptien Mohamed Morsi a "espéré" qu'une trêve surviendrait rapidement, tandis que des sources du Hamas et du Jihad islamique à Gaza ont affirmé qu'une trêve pourrait être annoncée mardi soir en Egypte.

Mais le Hamas, au pouvoir à Gaza, a tempéré mardi soir les rumeurs sur l'imminence d'une trêve avec Israël, soulignant qu'elle ne pourrait être annoncée que par l'Egypte et appelant les groupes armés palestiniens à "continuer à riposter aux crimes israéliens".

Les hostilités se sont encore accrues mardi, avec la poursuite des tirs de roquettes palestiniens sur Israël et des bombardements israéliens sur la bande de Gaza, où au moins 26 Palestiniens ont trouvé la mort.

jjm-hmw-cf/agr/