NOUVELLES
20/11/2012 08:03 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

Chef branche armée du Hamas: Israël "payera cher" une opération terrestre

Le numéro un de la branche armée du Hamas, Mohammad Deïf, a mis en garde mardi Israël contre une opération terrestre à Gaza, menaçant de capturer des soldats israéliens, dans un rare message audio.

"L'ennemi payera cher s'il pense entrer à Gaza", a averti Mohammad Deïf, dans ce message enregistré, retransmis par les médias à Gaza, dont la télévision du Hamas, Al-Aqsa.

"L'opération terrestre est le plus grand espoir de libération des prisonniers (palestiniens)", a-t-il affirmé, en allusion à d'éventuelles captures de soldats et à de futurs échanges de prisonniers avec Israël, comme cela a été le cas en octobre 2011 avec le soldat Gilad Shalit.

Le gouvernement israélien a décidé de "suspendre provisoirement tout projet d'offensive terrestre pour donner des chances à un succès des efforts diplomatiques" en vue d'une trêve, a déclaré à l'AFP un haut responsable sous le couvert de l'anonymat.

"La riposte de notre peuple est le résultat d'années de préparation après la dernière guerre (en décembre 2008-janvier 2009, NDLR) et sera le point de départ de la prochaine étape de la libération, par la grâce de Dieu", a ajouté le chef militaire du Hamas.

Au sujet des tirs de roquettes sur Israël, il a estimé que "cette riposte était proportionnée au crime", en référence à l'opération israélienne.

Environ une heure après la diffusion de ce message, une roquette de longue portée tirée de Gaza s'est abattue près de Jérusalem, un tir revendiqué par la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam.

Mohammad Deïf, chef des Brigades Ezzedine al-Qassam depuis 2002, avait été grièvement blessé dans un raid israélien en septembre de la même année, à la suite duquel il a délégué le commandement effectif des opérations à son adjoint Ahmad Jaabari, dont l'assassinat le 14 novembre a marqué le lancement de l'opération israélienne "Pilier de défense".

sa-sst/agr/hj