NOUVELLES
20/11/2012 04:28 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Budget : les grands projets à Québec iront de l'avant, dit le PQ

Le maire Labeaume peut être rassuré. Même si les projets qui lui sont chers ne figurent pas dans le budget Marceau présenté mardi, ils iront néanmoins tous de l'avant, promet le Parti québécois (PQ).

La ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, a confirmé que son parti assurera un suivi des dossiers régionaux importants.

Les projets qui avaient été annoncés dans le dernier budget des libéraux, en mars dernier, sont maintenus. Il s'agit du projet d'amphithéâtre, celui de l'élargissement de l'autoroute Henri-IV et des travaux d'urgence de solidification des Nouvelles-Casernes dans le Vieux-Québec.

Le PQ ira aussi de l'avant avec les projets annoncés l'été dernier par les libéraux quelques semaines avant la campagne électorale, comme le prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain.

Le projet Diamant de Robert Lepage ira lui aussi de l'avant. « Tous les projets continuent », a confirmé Mme Maltais.

Pour l'instant, on ignore cependant l'échéancier retenu par le gouvernement Marois pour la concrétisation de certains de ces projets.

Mme Matais attribue cette situation aux libéraux. Elle les accuse d'avoir fait des promesses en l'air l'été dernier. « Ils ont annoncé des choses en campagne électorale, puis ils n'ont rien attaché. Ils ont essayé d'acheter la région », a-t-elle lancé.

À l'instar d'Agnès Maltais, le président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, a tenu à rassurer le maire Labeaume mardi après-midi. Il a indiqué qu'aucun projet n'était abandonné ou arrêté. Dorénavant, les projets seront mieux surveillés et mieux gérés, a-t-il dit. « Les bons projets, on va les faire », a résumé M. Bédard.

Régimes de retraite

Par ailleurs, le maire Labeaume, pour qui le dossier du déficit des régimes de retraite est une priorité, restera probablement sur son appétit. Dans son budget, le ministre Marceau reconnaît que le système des régimes de retraite québécois est confronté à certains problèmes et que des solutions durables doivent être mises de l'avant.

Dans son budget, le gouvernement dit attendre que le rapport d'un comité d'experts présidé par Alban D'Amours, chargé d'étudier le dossier, pour agir. Ce rapport doit être déposé au début 2013. « C'est la moindre des choses d'attendre ce que les experts qui se sont penchés sur la question ont à dire », a indiqué le ministre Marceau.

D'autres mesures annoncées mardi par le ministre Marceau pourraient avoir des répercussions dans la région de Québec et Chaudière-Appalaches. Par exemple, Hydro-Québec éliminera 2000 postes par attrition dans la province. La réduction des effectifs correspond à près de 9 % de la main-d'oeuvre de la société d'État.

Aussi, le ministre des Finances a annoncé mardi la construction de 3000 nouveaux logements sociaux au Québec. Cependant, on ignore pour le moment quelle part obtiendra la région de Québec, qui est aux prises avec un bas taux d'inoccupation.

Le gouvernement du Québec a aussi annoncé la mise sur pied d'un fonds de 200 millions de dollars pour l'électrification des transports et le développement de technologies propres.