NOUVELLES
20/11/2012 11:44 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST

Bahreïn: démantèlement d'une "cellule terroriste" (ministère de l'Intérieur)

Le ministère de l'Intérieur bahreïni a annoncé mardi avoir démantelé "une cellule terroriste" qui utilisait de fausses bombes pour perturber la circulation et semer la panique dans ce petit pays du Golfe.

Dans un communiqué, le ministère a ajouté que les membres de la cellule, dont il n'a pas précisé le nombre, avaient "placé de fausses bombes dans plusieurs zones peuplées (...), perturbant la circulation et semant la panique parmi la population".

Les suspects ont été déférés au parquet.

Des rues ont été temporairement fermées à la circulation ces derniers jours dans différentes régions de Bahreïn où des objets suspects qui ont été signalés se sont avérés être de fausses bombes, selon des témoins.

Début novembre, cinq bombes artisanales avaient explosé dans différents quartiers de Manama, tuant deux ressortissants asiatiques, selon la police.

Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle avec un Premier ministre issu de la majorité parlementaire, dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), 80 personnes ont trouvé la mort depuis le début de la révolte. Le ministère de l'Intérieur a affirmé pour sa part que 700 personnes avaient été blessées, parmi lesquelles des officiers de police.

bur/tm/tg/feb