NOUVELLES
19/11/2012 05:49 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

USA: bronca de républicains contre Susan Rice comme chef de la diplomatie

Près d'une centaine d'élus républicains ont écrit à Barack Obama pour le dissuader de remplacer Hillary Clinton par Susan Rice, l'ambassadrice américaine auprès de l'ONU, comme chef de la diplomatie, avançant qu'elle avait trompé les Américains sur l'attaque de Benghazi.

"Nommer Susan Rice comme le nouveau visage de la diplomatie américaine pour votre second mandat compromettrait votre volonté d'améliorer les relations américaines avec le reste du monde et d'établir la confiance avec le peuple américain", écrivent ainsi les 97 élus républicains issus de la Chambre des représentants.

"Sur l'affaire Benghazi, Susan Rice a trompé les Américains, soit délibérément soit par incompétence", ajoutent-ils affirmant qu'ils sont "profondément troublés" par cette hypothèse.

Le 11 septembre dernier, quatre Américains dont l'ambassadeur Christopher Stevens, étaient tués dans l'attaque des deux complexes diplomatiques de Benghazi en Libye.

Le 16 septembre, Susan Rice avait déclaré sur les télévisions américaines que cette attaque n'était "pas forcément un attentat terroriste", mais résultait plutôt d'une "manifestation spontanée ayant dégénéré".

Ces propos avaient déclenché une tempête politique, notamment par les élus républicains avant les élections du 6 novembre.

Les républicains accusent à demi-mot Barack Obama, alors en pleine campagne présidentielle, d'avoir dissimulé le caractère terroriste de l'attaque pour ne pas ternir son bilan contre Al-Qaïda.

Seuls les sénateurs, aux Etats-Unis, ont le pouvoir de confirmer une nomination présidentielle. Les sénateurs républicains John McCain et Lindsey Graham ont menacé d'exercer leur droit de veto sur une éventuelle nomination de Susan Rice comme remplaçante d'Hillary Clinton.

mlm/rap/jca

PLUS:afp