NOUVELLES
19/11/2012 04:13 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

Soudan: un fidèle du régime prend la tête du Mouvement islamique

Un ancien ministre de l'Energie a pris la tête lundi du Mouvement islamique soudanais à l'issue d'une grande conférence nationale de cette organisation à la base du gouvernement islamiste du président soudanais Omar el-Béchir, a annoncé l'agence officielle Suna.

Al-Zubair Ahmed Al-Hassan, un fidèle du régime qui préside actuellement la commission de l'Economie au Parlement, était le seul candidat, après le retrait de Ghazi Salaheddine, un islamiste modéré qui avait appelé à un Mouvement indépendant du gouvernement.

Quelque 4.000 islamistes, dont une centaine d'étrangers venus de 30 pays, ont participé pendant quatre jours à cette conférence quadriennale du mouvement, la première depuis les révoltes du Printemps arabe ayant conduit les islamistes au pouvoir en Egypte et en Tunisie, via des élections démocratiques.

Au Soudan, c'est un coup d'Etat de M. Béchir qui a placé les islamistes au pouvoir en 1989.

Les quatre jours de débats n'ont cependant pas laissé de place à la frange réformiste du Mouvement, qui dénonce la corruption endémique au Soudan, accuse le régime de s'éloigner de ses fondements religieux et commence à remettre en cause la place de M. Béchir à la tête du pays.

La mouvance islamiste soudanaise est déjà divisée depuis la rupture il y a plus de 10 ans entre M. Béchir et son ancien mentor Hassan Tourabi.

Le président soudanais, qui a récemment subi selon les médias officiels une opération aux cordes vocales en Arabie saoudite, a annoncé qu'il quitterait fin 2013 la président du parti du Congrès national (PCN, au pouvoir).

L'ancien secrétaire général du Mouvement islamique, le vice-président Ali Osman Taha, qui a quitté la direction de l'organisation ce week-end après deux mandats, est considéré comme un successeur possible à l'actuel président.

A l'ouverture de la conférence jeudi, M. Taha avait appelé à "injecter du sang neuf" dans le mouvement, dans ses instances dirigeantes comme dans son programme.

it/fc/sw

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!