NOUVELLES
19/11/2012 04:05 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

Russie: investigations après la blessure d'un gardien par un pétard

Les autorités du football russe ont annoncé lundi mener des investigations après la blessure du gardien de but du Dynamo Moscou par un pétard lancé par des supporteurs du Zenit Saint-Pétersbourg, parmi les plus ultras dans ce pays qui organisera le Mondial-2018.

Une réunion extraordinaire sera organisée mardi pour faire toute la lumière sur l'incident qui a entraîné l'arrêt par l'arbitre du match de la 16e journée de Championnat samedi entre le Dynamo Moscou et le Zenit Saint-Pétersbourg, a indiqué la Première League russe dans un communiqué.

"Compte tenu de la récente tendance négative des actes de hooliganisme commis par certains supporteurs de football, avec des conséquences dangereuses pour d'autres supporteurs et joueurs, la League a décidé de discuter de cette affaire lors d'une réunion extraordinaire", a-t-elle précisé.

A la 36e minute, alors que le Dynamo avait ouvert le score par son défenseur Vladimir Granat (27e minute) et menait 1 à 0 contre le champion sortant, un pétard jeté sur la pelouse depuis la tribune des supporteurs du Zenit a blessé le gardien du Dynamo, Anton Shunin, au stade Khimki Arena.

Shunin suit un traitement pour les yeux, à la suite des brûlures, et est soigné pour une blessure causée par l'explosion du pétard, ont indiqué des médecins.

Après le match, le police avait indiqué avoir interpellé 53 supporteurs du Zenit au Khimki Arena "parmi lesquels la personne qui aurait lancé le pétard sur le terrain".

Le président de la Fédération russe, Nikolai Tolstykh, qui s'est rendu au stade immédiatement après l'incident, a affirmé qu'une décision serait prise dans un avenir proche.

"Nous allons collecter toutes les informations et documents et les analyser, afin d'examiner minutieusement cette épouvantable affaire", a-t-il dit.

Le Premier ministre Dmitri Medvedev a condamné cet "incident répugnant": "Réfléchissons aux types de mesures qui pourraient être prises pour éviter de tels incidents à l'avenir", a-t-il écrit sur sa page Facebook.

af/bfi/lap/sk