NOUVELLES
19/11/2012 04:10 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Le Soudan menace de déloger "par la force" des rebelles à la frontière

L'armée soudanaise a menacé lundi de déloger par la force des rebelles du Darfour qui ont installé un campement dans une région frontalière que se disputent les deux Soudans, selon le porte-parole de l'armée.

Le Front révolutionnaire soudanais a construit un campement, installé un point de contrôle et hissé son drapeau dans la région d'Al-Regaibat, à 10 kilomètres au nord de Samaha, près de la rivière de Bahr al-Arab, a indiqué le porte-parole de l'armée soudanaise Sawarmi Khaled Saad.

"Les forces armées soudanaises ne vont pas rester les bras croisés face à cette agression et répondront par la force à cet incident et à n'importe quel incident similaire" a-t-il ajouté, cité par l'agence de presse officielle Suna.

Un porte-parole du Mouvement pour la justice et l'égalité au Darfour, qui appartient au Front révolutionnaire soudanais, a confirmé avoir un campement "au nord de la frontière", sans fournir plus de détails.

Le Front révolutionnaire soudanais, une alliance de groupes rebelles originaires de différents Etats du Soudan, affirme avoir pour objectif de renverser le régime de Khartoum, dominé par les Arabes.

La région de Samaha, une des cinq régions que se disputent le Soudan et le Soudan du Sud, est considérée par le Soudan comme faisant partie intégrante de l'Etat du Darfour (est).

Les deux Etats voisins n'ont pas réussi à régler leurs différents au sujet de ces régions, malgré la médiation de l'Union africaine (UA) qui a conduit à la signature en septembre d'accords de sécurité prévoyant une zone tampon démilitarisée à leur frontière.

Le Soudan et le Soudan du Sud n'ont pas été capables de se mettre d'accord sur les mesures pratiques à mettre en oeuvre pour appliquer ces accords, a indiqué l'UA le 10 novembre.

str-it/tg/cco