NOUVELLES
19/11/2012 07:34 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Le Qatar et l'Italie appellent à un arrêt des violences à Gaza

Les Premiers ministres du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, et italien, Mario Monti, ont appelé lundi à Doha à un arrêt des violences à Gaza où l'offensive israélienne se poursuit pour le sixième jour.

"Ce qui se produit à Gaza est inacceptable. Nous sommes pour un retour au calme, mais il faut que la trêve (..) soit respectée par les deux bords et qu'aucune partie ne puisse continuer à assassiner des personnalités ou engager des batailles secondaires", a déclaré cheikh Hamad lors d'une conférence de presse avec son homologue italien.

Israël a déclenché son offensive avec la liquidation du chef militaire du Hamas, Ahmad Jaabari.

Cheikh Hamad a également appelé à "la levée du blocus imposé à Gaza, qui est une honte (...)", ajoutant qu'il y avait " 1,7 million de prisonniers à Gaza et c'est ce qui mène au terrorisme et à l'extrémisme", en référence à l'enclave palestinienne pauvre et surpeuplée contrôlée par les islamistes du Hamas.

M. Monti a également appelé à un arrêt de la violence, affirmant qu'il fallait qu'un cessez-le-feu "soit proclamé au plus vite afin de permettre au processus de paix de reprendre le plus tôt possible", selon ses propos traduits en arabe.

"Nous sommes inquiets par cette escalade de la violence et nous sommes en contact avec le président égyptien Mohamed Morsi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, l'Autorité palestinienne ainsi que l'émir du Qatar et son Premier ministre", a-t-il dit.

Quatorze Palestiniens ont été tués lundi dans la bande de Gaza au sixième jour de l'offensive israélienne visant à mettre fin aux tirs de roquettes, tandis que l'activité diplomatique s'accélère dans la région pour éviter une escalade majeure.

Le Qatar vient de promettre, à l'occasion d'une visite le mois dernier de son émir à Gaza, des investissements de 400 millions de dollars pour la reconstruction de la bande de Gaza, dévastée par une précédente opération israélienne en décembre 2008-janvier 2009.

fb-wak/at/hj