NOUVELLES
19/11/2012 12:44 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Et de cinq!

Jérémie Beyou (Maître CoQ) est devenu le cinquième concurrent du Vendée Globe à être contraint à l'abandon, lundi.

Après avoir examiné sa quille endommagée samedi, le skippeur français a indiqué lundi qu'il lui était impossible de la réparer.

« On dit que les grands champions sont ceux qui se relèvent. Je vais me relever. Mais là, il va me falloir un peu de temps », a dit le marin.

Beyou était arrivé dimanche soir au Cap-Vert où il s'était mis à l'abri pour étudier la détérioration de son voilier.

« Avec son équipe technique, Jérémie a cherché toutes les solutions possibles pour pouvoir continuer la course. Mais aucune ne permettait à Jérémie de continuer dans des conditions satisfaisantes de sécurité sans l'apport d'une intervention extérieure », ont indiqué les organisateurs de la course.

Le règlement du Vendée Globe ne permet pas aux navigateurs de recevoir une aide extérieure pour réparer leurs bateaux.

Beyou était 6e au classement avant ce problème technique, survenu samedi à 23 h. Il avait décelé une anomalie de fonctionnement de son vérin de quille.

« J'ai entendu un grand bruit, le bateau est parti au lof et la quille a pris 10 degrés d'angle. Ai-je tapé quelque chose? Le vérin a-t-il cassé seul? Toujours est-il que la tête de vérin de quille s'est cassée net », avait expliqué dimanche Beyou.

« Une telle pièce ne casse jamais! C'est incroyable, cela n'aurait jamais dû arriver », avaient de leur côté noté les experts de la course qui s'étaient penchés sur cette avarie.

Ne reste donc plus que 15 concurrents en course.

Les Français dominaient toujours le classement à 15 h (UTC), avec Armel Le Cléac´h en tête devant François Gabart (à 26,8 milles nautiques) et Jean-Pierre Dick (à 33 milles nautiques).

(D'Après Associated Press)