NOUVELLES
19/11/2012 01:30 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Espagne - Un club de 5e division se met à nu pour se sauver

Le FC Verin, club de la cinquième division espagnole, a lancé samedi un calendrier érotique dans le goût des "Dieux du stade" pour assainir ses finances grevées par la crise.

En début de saison, José Manuel Zubiela, le président de ce modeste club de la région d'Ourense en Galice, avait en effet lancé au cours d'un déplacement avec le club une idée farfelue: pourquoi ne pas imaginer un calendrier 2013 où joueurs et dirigeants poseraient dans le plus simple appareil?

"Au départ, les joueurs ont cru à une vaste blague, puis petit à petit, ils se sont faits à l'idée. De notre côté, quand nous avons vu les corps des dirigeants et des joueurs, nous avons décidé de nous en tenir aux joueurs", raconte, enjoué, José Manuel Zubiela, vendeur et acheteur de poissons au port de Vigo à l'état civil.

Aussitôt dit, aussitôt fait: sur le calendrier, lancé samedi au cours d'une kermesse du club à Verin, on voit les 22 joueurs de l'équipe posant nus dans les lacs de la région, sur des photos en noir et blanc.

Initialement blague de potaches, l'idée est en train de se convertir en bouée de sauvetage du club.

Avec une dette restante de 26.000 euros (20.000 ont déjà été épongés par l'actuelle direction) et la diminuation brutale des subventions publiques sous l'effet de la crise, une menace de faillite pesait en effet sur le club.

Mais les premiers résultats de la vente du calendrier - la moitié des 1000 exemplaires imprimés a déjà été écoulée en trois jours (pour un prix de vente de 10 euros) - sont encourageants et pourraient générer une bouffée d'air pour le club.

"Médiatiquement, l'initiative a très bien marché. Nous avons eu droit à une double page dans Marca samedi (le principal journal sportif espagnol, ndlr), ce qui pour un petit club comme le nôtre est inespéré. Et les commandes n'arrêtent pas. Nous avons même eu des demandes de Suisse", se réjouit le président du club.

Les Rugbymen du Stade Français Paris, pionniers du genre il y a quelques années avec leur calendrier des "Dieux du Stade", ont décidément fait des émules.

cle/gd