NOUVELLES
19/11/2012 10:59 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

C1 - Le Bayern ne veut pas de mauvaise surprise à Valence

Le Bayern Munich, ex-aequo avec Valence en tête du groupe F, veut éviter tout match couperet lors de la dernière journée de Ligue des champions face au BATE Borisov, et doit pour cela rééditer mardi à Mestalla son succès de l'aller face aux Valencians.

Les deux clubs, pour ce match de la 5e journée des poules, savent l'importance d'une victoire.

Soit elle qualifierait directement Valence, soit elle placerait les Bavarois en position commode, qui n'auraient plus besoin que d'un nul lors de la dernière journée.

"On joue pour gagner. Je veux gagner là-bas", a affirmé l'entraîneur Jupp Heynckes avant l'envol pour l'Espagne, n'évoquant même pas la possibilité de se contenter d'un point (qui pourrait suffire si Lille battait le BATE dans l'autre match par exemple).

En tant que finaliste en titre, le Bayern ne peut risquer une sortie prématurée de la compétition.

Afin d'aborder au mieux cette rencontre, l'équipe munichoise a notamment ménagé ce week-end en Championnat, à Nuremberg (1-1), Franck Ribéry (côtes douloureuses).

A Valence, le coach devrait aligner une équipe digne de l'Europe, avec le retour du Français volant, avec Müller à droite et Kroos au centre. Le tout probablement derrière Mandzukic, toujours en quête de son premier but en C1, même si Mario Gomez fait son retour dans le groupe.

Derrière, Badstuber pourrait recomposer avec Dante la charnière centrale avec Lahm et Alaba comme latéraux, tandis que Javi Martinez devrait former le double-6 avec Schweinsteiger.

En dépit d'un souci au pied droit, l'Espagnol meurt d'envie de jouer ce match: "C'est un sommet pour moi. Ma famille, mes amis, tout le monde sera là. Et affronter des joueurs comme Roberto Soldado ou Tino Costa, avec lesquels j'ai une relation spéciale".

Valence veut, lui, profiter de son embellie pour arracher, en cas de victoire, un billet pour des huitièmes de finale qui lui avaient échappé la saison dernière.

Le club espagnol, en difficulté en début de saison, remonte la pente (8e en Liga). La manière n'est toujours pas là comme en témoigne la dernière victoire, samedi à Mestalla, contre l'Espanyol Barcelone (2-1), arrachée grâce à un penalty inexistant. Mais les hommes de Pellegrino semblent avoir récupéré cette hargne qui leur avait notamment fait défaut à Munich.

Surtout, Soldado et les siens n'ont toujours pas perdu à domicile cette saison et sont même parvenus samedi à égaler le record d'invincibilité des dix dernières années du club, qui datait de 2001, année où le Valence de Mendieta avait atteint... la finale de C1 contre le Bayern, vainqueur (1-1, 5-4 aux tirs au but).

L'entraîneur Mauricio Pellegrino devra toutefois se passer d'un élément-clé: le meneur de jeu Gago, victime d'une contracture à une cuisse, déjà absent ce week-en en Championnat et qui a dû se retirer de l'entraînement lundi.

Le latéral gauche Joao Vieira, insuffisamment remis d'une déchirure à une cuisse, devrait lui aussi passer son tour. Mais l'ancien Lyonnais Cissokho, suspendu pour le dernier match de Liga, constitue une alternative crédible au Portugais.

cle-sg/pgr/chc

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!