NOUVELLES
19/11/2012 12:01 EST | Actualisé 19/01/2013 05:12 EST

Alonso veut troquer le chapeau pour la couronne

Fernando Alonso peut devenir champion du monde à Interlagos au Brésil, dimanche. Même si son retard de 13 points sur Sebastian Vettel semble difficile à combler.

Maintenant que le titre des constructeurs est acquis à Red Bull, tout le monde se concentre sur la lutte entre les deux hommes.

L'un et l'autre peuvent remporter un troisième titre. Alonso avait gagné avec Renault en 2005 et 2006. Pour Vettel, ce serait un troisième d'affilée.

Pour qu'Alonso puisse remporter le titre, il doit en tout cas finir sur le podium. Il doit marquer au moins 15 points.

  • Si Alonso gagne, Vettel ne doit pas finir mieux que 5e.
  • Si Alonso finit deuxième, Vettel ne doit pas finir mieux que 8e.
  • Si Alonso finit 3e, Vettel ne doit pas finir mieux que 10e.

Si Sebastian Vettel finit sur le podium, il conservera son titre, quel que soit le résultat du pilote Ferrari.

Deux éléments jouent en faveur de Ferrari. D'Abord, Red Bull a encore connu des problèmes d'alternateur à Austin. Mark Webber en a fait les frais, et en abandonnant, a donné des points à Alonso.

Le motoriste Renault, qui fournit les alternateurs à Red Bull, a confirmé qu'il équiperait les Red Bull RB8 de la dernière version.

« Les alternateurs dernière génération sont prêts. Ils ont passé tous les tests. On ne peut rien faire de plus que de les installer dans les voitures, et de voir ce qui se passe », a expliqué Rémi Taffin, responsable des opérations piste de Renault Sport.

Red Bull ne travaillera pas l'esprit tranquille à Interlagos.

Et puis on annonce de la pluie. La météo locale prévoit du soleil pour vendredi et 33 degrés, de la pluie pour samedi et 30 degrés, et de la pluie pour dimanche et 20 degrés.

Une baisse sensible des températures de samedi à dimanche donnera du fil à retordre aux ingénieurs. De quoi pimenter la finale.