NOUVELLES
18/11/2012 06:19 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

RG3 réussit quatre passes de touché et les Redskins écrasent les Eagles 31-6

LANDOVER, États-Unis - Robert Griffin III n'a pratiquement pas laissé le ballon toucher le sol dimanche.

Quatorze passes complétées en 15 tentatives. Des passes de touché de six, 49, 61 et 17 verges — une à chaque quart.

Les Redskins de Washington ont finalement trouvé le truc pour battre un quart recrue: provoquer des revirements et avoir un joueur recrue encore plus talentueux dans sa propre équipe. La défensive a forcé trois revirements et réussi quatre sacs, et Griffin a amassé 200 verges aériennes et 84 au sol dans une victoire convaincante de 31-6 face aux Eagles de Philadelphie.

«J'en ai marre de parler de Robert, a déclaré l'ailier espacé des Redskins Santana Moss. Rien ne va changer; Robert va toujours être 'spécial'. C'est un don qu'il a, c'est un joueur 'spécial'. Et il apporte cette petite touche 'spéciale' à notre attaque.»

La première séquence à l'attaque de Nick Foles à titre de quart partant dans la NFL s'est conclue avec une interception.

Le gain a permis aux Redskins de freiner leur série de défaites à trois, ainsi que leur surprenante séquence de revers face à des quarts recrues à huit, qui perdurait depuis 2006.

«On savait que ce match était un 'ça passe ou ça casse' pour les deux équipes», a mentionné le secondeur London Fletcher.

L'entraîneur Mike Shanahan a dit à ses joueurs qu'ils devaient traiter chaque rencontre comme un match éliminatoire après avoir échappé une «victoire certaine» contre les Panthers de la Caroline il y a deux semaines. Avec leur gain de dimanche, les Redskins peuvent donc — malgré leur fiche de 4-6 — se considérer comme des prétendants au titre pour au moins quelques jours de plus, dans une section est de la Nationale plutôt affaiblie.

Mais personne ne va fonder autant d'espoir en Philadelphie (3-7), qui a encaissé un sixième revers de suite et qui connait sa pire séquence de défaites depuis 1994 — ce qui accélère le compte à rebours vers la fin probable du règne de 14 ans d'Andy Reid en tant qu'entraîneur.

«Je ne vois pas comment ça pourrait être pire», a évoqué l'ailier rapproché des Eagles Brent Celek.

«Je ne crois pas que les joueurs manquent de concentration, a dit Reid, qui a refusé de répondre directement aux questions des médias par rapport à son avenir avec l'équipe. Je les vois travailler dur. Je les vois donner tout ce qu'ils ont pendant les entraînements. Parfois, peut-être qu'on en fait un peu trop.»

Foles a obtenu le départ puisque Michael Vick se remet d'une commotion cérébrale qu'il a subie la semaine dernière, dans une défaite face aux Cowboys de Dallas.

Choix de troisième ronde au dernier repêchage, Foles a fait ses débuts dans la NFL dimanche dernier lorsque Vick s'est blessé. Contre les Redskins, il a complété 21 de ses 46 tentatives de passe pour 204 verges.

LeSean McCoy a amassé 45 verges en 15 courses avant de devoir être transporté hors du terrain lors des dernières minutes du quatrième quart, lui qui a subi une commotion cérébrale à la suite d'une course de sept verges.

PLUS:pc